Partitions gratuites

La partition « Je voudrais un joli bateau »


Partition gratuite en PDF

Je voudrais un joli bateau Partition gratuite

La partition Je voudrais un joli bateau

Robert Valaire / A. Parera
Tango
Partition gratuite en PDF

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



Webmaster
Posté le 22 avril 2019 à 18h27

Je ne peux pas vous dire.
chartier
Posté le 22 avril 2019 à 18h27

Bonjour et merci beaucoup !
Savez-vous si il existe une partie d'accompagnement au piano ?
Merci pour votre réponse.
Cordialement
george Demar
Posté le 29 janvier 2014 à 20h18

Un grand merci pour cette trouvaille.


Paroles

1. C’est bien souvent qu’on dit, au cours de l’existence,
Des mots auxquels on n’attache aucune importance,
Des morts pourtant, qui sont remplis d’extravagance,
Ainsi pourquoi
Ai-je dit, moi-même, autrefois ?

Je voudrais un joli bateau,
Pour m’amuser, les pieds nus dans l’eau !
Ou bien, alors, s’il était grand,
Pour y monter avec maman ?
Je voudrais, ainsi qu’un marin,
Seul, avec elle, en pays lointain,
Faire un voyage … ou bien dodo,
Dans mon joli bateau !

2. Ce mot d’enfant, je l’ai repris avec tendresse,
Lorsque, plus tard, j’ai de l’amour connu l’ivresse !
Fidèle aux vœux formés dans ma prime jeunesse,
J’ai murmuré
Dans les bras de l’être adoré :

Je voudrais un joli bateau,
Pour m’en aller avec toi sur l’eau !
Qu’importe alors où nous irons,
J’aurais tes yeux comme horizon !
Nous ferions, guidés par l’amour,
Un merveilleux voyage au long cours,
Qui finirait toujours trop tôt,
Dans mon joli bateau !

3. On n’y peut rien ; l’amour a le destin des roses !
Aussi, mon cœur est devenu triste et pour cause
Seul à présent, je dis encore la même chose.
Mais cette fois,
Je le fais en sachant pourquoi !

Je voudrais un joli bateau,
Pour découvrir un monde nouveau !
Un monde où les serments sont vrais,
Où les cœurs ne souffrent jamais !
Je ne voudrais, mais pourquoi vouloir ?
Mes rêves fous, mes pauvres espoirs
Vont s’engloutir, au fond de l’eau,
Dans mon joli bateau !