Partitions gratuites

La partition « Air antique sur des paroles de Desportes »

Philippe Desportes, poète baroque de la toute fin du 16ème siècle nous dépeint l'homme sage, l'homme heureux de son époque. Onaurait tort de croire que cette définition a changé au cours des siècles. Avec le pdf écrit par mes soins, je vous donne aussi la partition originale qui m'a permis d'écrire la partition. Vous y trouverez de légères différences dans la graphie (les 'y', les accents ont été modernisés). J'y rajoute également une version en Do majeur (l'original est en mi bémol), plus facile à interpréter. Je ne peux pas vous dire si l'on doit le titre Air antique à l'auteur ou au compositeur.

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation





Paroles

1. Ô bien heureux qui peut passer sa vie
Entre les siens franc de haine et d'envie
Parmi les champs, les rochers et les bois.
Loin du tumulte et du bruit populaire
Et qui ne vend sa liberté pour plaire
Aux passions des Princes et des Rois.

2. Il n'a souci d'une chose incertaine;
Il ne se pait d'une espérance vaine;
Nulle faveur ne le va décevant.
De cent fureurs il n'a l'âme embrasée
Et ne maudit sa jeunesse abusée,
Quand il ne trouve à la fin que du vent.

3. L'ambition son courage n'attise;
D'un fard trompeur, son âme il ne déguise;
Il ne se plait à violer sa foi.
Des grands Seigneurs l'oreille il n'importune;
Mais en vivant content de sa fortune,
Il est sa cour, sa faveur et son Roi.

4. Si je ne loge en ces maisons dorées,
Au front superbe, aux voûtes peinturées
D'azur, d'email et de mille couleurs,
Mon oeil se pait des trésors de la plaine
Riche d'oeillet, de thym, de marjolaine,
Et du beau teine des printanières fleurs.

5. Ainsi vivant rien n'est qui ne m'agrée;
J'ai des oiseaux la musique sacrée,
Quand au matin ils bénissent les Cieux,
Et le doux son des bruyantes fontaines,
Qui vont coulant de ces roches hautaines
Pour arrouser nos prés délicieux.