Partitions gratuites

La partition « Le crime de la Chapelle des Marais »


Téléchargez la partition de Le crime de la Chapelle des Marais, chanson traditionnelle française avec accords de guitare.
Partition gratuite en PDF

Le crime de la Chapelle des Marais Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation





Paroles

1. Écoutez la brève histoire
De ce triste assassinat
qui tout le monde étonna
Lorsqu'on apprit, c'est notoire
Que le nommé Jean Mahé
Venait d'être assassiné.

2. L'auteur de ce crime atroce
Jean Guiheneuf c'est son nom
Avait un mauvais renom
Il était violent, féroce
Tout le monde le redoutait
A la Chapelle des Marais.

3. Au service militaire
Il fut très mauvais soldat
Pour ce fait on le garda
Après sa classe dernière
Afin qu'il fit aussitôt
Plus de six mois de rabiot.

4. La victime tout au contraire
Était partout estimée
Jamais Jean-François Mahé
Dans toute la Grande-Brière
Ne se faisait d'ennemis
Il n'avait que des amis.

5. Les deux hommes se rencontrèrent
Puis s'offrirent mutuellement
A boire mais seulement
Trop de chopines ils vidèrent
Jean Mahé devenait gai
Mais l'autre réfléchissait.

6. Tout à coup, cherchant querelle
Jean Guihéneuf prend son couteau
Et frappa tout aussitôt
Son compagnon à l'oreille
Puis dans la gorge lâchement
Il le planta tout sanglant.

7. Il s'acharne, c'est atroce
A coups de talons de soulier
Le féroce meurtrier
Abusait de toute sa force
Car il voulait voir venir
de Mahé le dernier soupir.

8. Il retourna sa victime
Afin de mieux la voler
Ses poches il avait fouillées
Pour profiter de son crime
Puis il n'a aucun remords
Pas même devant la mort.

9. Le lendemain la justice
Fit arrêter l'assassin
Qui fut conduit, c'est certain
Tout droit devant sa victime
Habilement interrogé
Il fut forcé d'avouer.

10. Les juges sans défaillance
Prononceront le jugement
Jean Guiheneuf, ce garnement
Écoutera la sentence
Les jurés pour le punir
Le condamneront à mourir.

11. C'est une peine infamante
De finir sur l'échafaud
Entre les mains du bourreau
Que cette fin épouvante
Pour une telle atrocité
La peine lui est méritée.

12. Que ça serve de remontrance
A tous les mauvais sujets
Imbus que d'affreux projets
Ce qui déshonore la France
N'ayons pas pitié de ceux
Qui tuent comme Jean Guihéneuf.