Partitions gratuites

La partition « L'enterrement »


Téléchargez la partition de L'enterrement.
Aristide Bruant
1889
Partition avec accords de guitare
Partition gratuite en PDF

L'enterrement Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation





Paroles

1. Hier, c'était l'enterrement
De ma pauvre belle maman ;
Un' femm' qu'avait tout's les vertus,
Hélas ! nous n'la reverrons plus !
Comme elle avait plus d'soixante ans,
On attendait ça d'puis longtemps.
L'matin, on est v'nu la chercher,
Et puis, en rout', fouette cocher !

Le vent soufflait on ne sait d'où ;
Trou la laïtou, trou la laïtou,
Le soleil dorait l'horizon,
Et zon, zon, zon.
Nous marchions d'un air décidé,
Gai, gai, gai, lariradondé,
Et nous suivions tous comm' ça,
Larifla, fla, fla !

2. Près de moi, dans les premiers rangs,
S'avançaient les proches parents,
Sous la douleur se laissant choir
Et pleurant tous dans leur mouchoir.
Soudain, l'un d'eux s'approch' de moi,
Et me dit, d'un ton plein d'émoi,
Vraiment, du ciel, nous somm's maudits !
Tout en pleurant, j'lui répondis :

Oui, monsieur, j'en suis comme un fou ;
Trou la laïtou, trou la laïtou,
Ça fait un vide à la maison.
Et zon, zon, zon.
De pleurs je suis tout inondé,
Gai, gai, gai, lariradondé,
Et nous pleurions tous comm' ça.
Larifla, fla, fla !

3. Il commençait à se fair' tard
Quand nous arrivâm's à Clamart,
Nous entrions qu'qu'temps après,
Dans un jardin planté d'cyprès.
Les homm's pleuraient en sanglotant ;
Les femm's sanglotaient en pleurant,
Gendres, neveux, cousins, p'tits'fils
Entonnaient le De Profundis.

Comme on la descendait dans le
Trou la laïtou, trou la laïtou,
Chacun disait une oraison.
Et zon, zon, zon.
En criant comme un possédé
Gai, gai, gai, lariradondé,
Et nous chantions tous comm' ça,
Larifla, fla, fla !

4. À la sortie, v'là qu'les parents
Prennent d'assaut les restaurants,
Pour se consoler un p'tit brin,
On fait v'nir cinquant' litr's de vin.
Quand les cinquant's litres fur'nt bus,
On en fit r'venir encor' plus,
Si bien qu'au moment d'se quitter
Y avait plus moyen d's'acquitter.

Tout le monde avait bu comme un
Trou la laïtou, trou la laïtou,
On avait son petit pompon
Et zon, zon, zon.
Quand votr' crampon s're décédé,
Gai, gai, gai, lariradondé,
Faudra l'enterrer comm' ça,
Larifla, fla, fla !