Partitions gratuites

La partition « La légende du Chinois »

Paroles

1. Un Chinois qu'aimait l'voyage
Un jour quitta son pays,
Puis arriva, sans naufrage,
Près du Pont-Neuf à Paris ;
Sur l'quai d'la Samaritaine
Il r'marquait, en débarquait,
Les gamins à la douzaine,
Qui criaient, en le r'gardant :

Oh là là ! Quéqu' c'est qu'ça !
R'gardez donc la têt' qu'il a !
C'est un Chinois d'la Chine
Qu'arriv' sur le bateau
Pour prendre un' Mandarine
Chez la mèr' Moreau !
C'est un Chinois d'la Chine
Qu'arriv' sur le bateau
Pour prendre un' Mandarine
Chez la mèr' Moreau !

2. Il accoste un' joli' brune
Qui, par hasard, était là.
- La mèr' Moreau... nom d'un' prune ;
Dit's-moi donc qu'est c'que c'est qu'ça.
Ell' lui répond : J'vais t'conduire ;
Mais en le r'gardant d'plus près
La belle se met à rire
En s'écriant : Qu'est-c' que c'est ?
3. Quand elle eut ri comme un' folle,
Légèr' comme un p'tit oiseau,
Ell' l'emm'na, plac' de l'École,
Dans l'café d'la mèr' Moreau ;
Mais un' fois dans la boutique
Les serveuses, les garçons,
La caissière et chaqu' pratique
S'écriaient sur tous les tons :

4. On fut chercher la patronne
En lui disant : V'nez donc voir,
C'est Chinois, en personne,
Qui vient boir' sur vot' comptoire !
- Tiens ! un Chinois d'vant ma glace,
Dit-ell', c'est original,
Mais il n'est pas à sa place,
Mieux vaut l'mettr' dans un bocal !

5. Sans plus d'façon ni d'mystère,
On l'prit, puis on l'enfermera
Dans un grand bocal en verre...
Il a d'l'eau-d'-vi' jusque-là...
Aujourd'hui, dans la vitrine,
Enfermé sous un bouchon,
Au lieu d'un Pékin d'la Chine,
Il a l'air d'un cornichon.

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation