Partitions gratuites

La partition « Le 113ème de ligne »

Chantée pendant les grandes manoeuvres (1880).


Téléchargez la partition de Le 113ème de ligne, chanson de 1880 de Aristide Bruant avec accords de guitare.
Partition gratuite en PDF

Le 113ème de ligne Partition gratuite

Paroles

1. Au pays des anguilles,
Y avait z­un régiment
Qui courtisait les filles
Avec acharnement,
Aussi tout's les cocottes
De la vill' de Melun,
En voyant nos capotes,
Chantaient, d'un air malin.

V'là l'cent treizièm' qui passe !
Bon Dieu ! quel régiment !
Faut qu'ça pète ou qu'ça casse
Quand il marche en avant !
V'là l'cent treizièm' qui passe !
Bon Dieu ! quel régiment !
Faut qu'ça pète ou qu'ça casse
Quand il marche en avant !

2. Faut pas qu'ça vous étonne
Dans ce régiment-là
On cultive Bellone,
Vénus et caetera ;
On crois' la baïonnette
Avec agilité,
Aussi plus d'un' fillette
Chante à notre santé :

3. Enfants, quand un' puissance
Voudra nous déranger,
En criant : Viv' la France !
Courons à l'étranger.
Souvent, pour la patrie,
On s'fait crever la peau,
Mais faut qu'tout l'mond' s'écrie,
En voyant notr' drapeau.
4. À not' première bataille,
Trempés comm' des canards,
Nous bravions la mitraille
Comme de vieux lascars !...
En rentrant dans la ville,
Après l'baptèm' du feu,
Tous des gens d'Égreville
Disaient : Cré-nom de Dieu !

5. Le jour de la revue,
Près de Châteaulandon,
Les femm's, en grand' tenue,
Étaient à leur balcon,
Dans cette armé' française
Remarquant nos soldats,
Elles se pâmaient d'aise
En murmurant tout bas :

6. Adieu fusil, gamelle,
Nous allons au Dépôt
Rendre notre vaisselle,
C'n'est vraiment pas trop tôt !
Adieu la vieill' capote,
Tout à l'heure, à Melun,
Nous r'prendrons not' culotte
En chantant ce refrain :

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation