Partitions gratuites

La partition « Les Allobroges »

Les versions disponibles ci-dessous :
Chant
2 voix
Saxophone
Clarinette
Trompette

Partition de chant

Partition gratuite en pdf

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



Webmaster
Posté le 07 janvier 2018 à 13h00

Au delà de la condescendance (c'est une manière de faire les choses, pourquoi pas), la polémique est intéressante. On trouve les deux sur de nombreuses sources. J'ai deux partitions anciennes qui indiquent Jules Desaix.
Hervé
Posté le 10 novembre 2017 à 07h18

L'auteur n'est pas Jules Desaix mais JOSEPH DeSSaix. Une erreur dans le prénom + une erreur dans le nom, ça fait beaucoup !
Rangzen
Posté le 26 octobre 2017 à 15h01

bonne journée
A quand la suite des couplets réactualisés après 153 de colonisation ?
Vu les volontés fédéralistes de nombreux peuples européen allergique aux états nations la version historique n' a rien perdu de sa verdeur
Gra maçi & bonna continuachon
Free Savoy soon
OTAZO
Posté le 06 juin 2016 à 09h07

Un grand merci


Vidéo

Infos

La partition à une voix contient 5 versions : 4 tonalités différentes (l'original est très aigu) et la partition ancienne).

On ne connaît pas d'autres compositions de cet auteur. On trouve parfois le nom Joseph Dessaix, mais pour sur les partitions anciennes;

À écouter sur Deezer : http://www.deezer.com/artist/91788.

Paroles

1. Je te salue, ô terre hospitalière,
Où le malheur trouva protection ;
D'un peuple libre arborant la bannière,
Je viens fêter la constitution.
Proscrite, hélas, un moment de la France,
J'ai pu passer chez vous des jours bien doux
Mais au foyer a relui l'espérance,
Et maintenant je suis fière de vous.

Allobroges vaillants !
Dans nos vertes campagnes
Accordez-moi toujours asile et sûreté,
Car j'aime à respirer,
L'air pur de vos montagnes.
Je suis la Liberté, la Liberté.


2. Au cri d'appel des peuples en alarmes
J'ai répondu par un cri de réveil,
Sourds à ma voix, ces esclaves sans armes
Restèrent tous dans un profond sommeil.
Relève-toi, ma Pologne héroïque,
Car pour t'aider, je m'avance à grands pas,
Secoue enfin ton sommeil léthargique
Et je le veux, tu ne périras pas.

3. Un mot d'amour à la belle Italie,
Alsaciens, vers vous je reviendrai,
Un mot d'amour au peuple qui supplie,
Forte avec tous et je triompherai.
En attendant le jour de délivrance,
Priant les dieux d'écarter leur courroux,
Pour faire luire un rayon d'espérance,
Bons Savoisiens, je resterai chez vous.

4. Déjà j'ai fait, oh, beau pays de France,
Sur les sillons briller mon arc-en-ciel.
J'ai déjà fait pour ton indépendance
Le premier pas, pays béni du ciel !
Ecoute bien mes leçons salutaires,
Et confiant en ta grande cité,
Réveille donc les grands mots de tes pères :
Fraternité, amour, égalité.

5. Chez les humains, toujours, je fais ma ronde
Mon but unique est de tous les unir.
J'espère bien faire le tour du monde
Et triompher dans un prompt avenir.
Je veux raser ces murailles altières
Qui, des tyrans, abritent le courroux.
Je veux bientôt voir tomber les frontières ;
La Terre doit être libre pour tous.