Partitions gratuites

La partition « Filait la Troïka rapide »

3 versions disponibles ci-dessous :
Chant
2 voix
4 voix

Partition de chant

Partition gratuite en pdf


Téléchargez la partition de Filait la Troïka rapide, chant traditionnel d'origine russe avec accords de guitare.

Filait la Troïka rapide Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



BENDO Augustin
Posté le 15 février 2018 à 13h27

J'aime les cantiques bien harmonisés pour la gloire du Seigneur.
Merci.
Pixelline
Posté le 23 septembre 2017 à 16h47

merci pour cette partition , j'ai appris cette chanson à l'école primaire, cours élémentaire ( ce n'était pas hier...)
Webmaster
Posté le 13 juillet 2017 à 13h01

Aucun pb avec cette partition. En cliquant sur la miniature, la partition se télécharger dans votre dossier de téléchargement par défaut.
patrem88
Posté le 13 juillet 2017 à 12h54

Je ne parviens pas non plus à télécharger. Merci de faire ce qu'il faut.
poupou38
Posté le 10 novembre 2016 à 14h03

je voudrai telecharger filait la troika rapidemais c est inscrit preview et quand je clique rien ne se passe
merci de répondre
ravel
Posté le 22 avril 2015 à 07h23

Je suis à la recherche de la partition Filait la troïka rapide pour chant et surtout accompagnement PIANO
Merci
ravel
Posté le 22 avril 2015 à 07h23

Je suis à la recherche de la partition Filait la troïka rapide pour chant et surtout accompagnement PIANO
Merci


Paroles

1. Filait la troïka rapide,
Un soir d’hiver sur la Volga
Tout en chantant d’une voix triste
Le cocher penchait son front las.

2. « Quels noirs soucis as-tu mon brave ? »
Dit un aimable voyageur.
« Dis-moi ce qui te rend si grave ;
Qui te cause, enfin, du malheur ? »

3. « Un homme, un païen, un barbare
Est la cause de mon chagrin
C’est le staroste, ce tartare ;
Il me prend mon unique bien.

4. Depuis un an j’aime une fille
Et voici le temps de l’avent
C’est lui qui l’épouse : il est riche,
Sans attendre son agrément.

5. Et triste, le cocher soupire.
« Allons ! dit-il, son fouet en main;
Il est tard, il faut qu’on arrive ! »
Accablé, poursuit son chemin. bis