Partitions gratuites

La partition « Le brevet supérieur »

En voilà un sujet curieusement traité, même pour l'époque. D'accord pour s'épanouir à l'usine, s'il le faut, d'accord pour s'épanouir en tant que mère de famille, c'est une tâche formidable, mais dans tous les cas, si l'on demandait l'avis des enfants ?


Téléchargez la partition de Le brevet supérieur.
Saint-Gilles / P. Dalbert
Chanson vécue
Partition gratuite en PDF

Le brevet supérieur Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation






Paroles

1. Fill' d'ouvriers d'un faubourg de paris,
Très éveillée et très intelligente,
De son école ayant les premiers prix,
Sa mère disait : Nous en f'rons un' savante,
L'père ajoutait : Jamais de l'atelier,
La chère enfant ne connaîtra l'supplice.
Nous nous priv'rons pour la faire étudier.
À dis-huit ans, elle s'ra institutrice !
Pour eux, quell' joie et quel bonheur,
Elle eut son brevet supérieur.

Ell' connaissant l'piano, l'italien,
Tous les problèmes elle savait les résoudre,
Mais au ménage, ell' n'y connaissait rien,
Même un bouton, ell' n'savait pas l'recoudre.

2. Les pauvr's parents moururent au labeur,
Elle très fièr' d'son instruction si grande,
Croyait trouve un' plac' de professeur.
Mais il y avait plus de vingt mille demandes.
Ell' se rendit, pour se fair' pistonner,
Chez des messieurs, influents personnages,
Qui de la bell' voulaient bien s'occuper
Mais en échang' de ... certains avantages
C'est pour ça, disait-elle, en pleurs,
Que j'ai mon brevet supérieur.

D'autr's lui disaient : D'vos diplômes, prenez l'deuil,
À l'atelier que votre front se penche...
Jamais d'la vie, disait-elle, plein' d'orgeuil,
Je ne veux pas abimer mes mains blanches.

3. Pour ne pas faire un travail manuel,
La pauvr' râté', esclave de sa paresse,
S'en alla vivr' dans un' chambre d'hôtel,
Où, de tout l'monde, elle fut la maîtresse.
Petit à p'tit, dans la fange et le vice,
Puis comm' les autr's, ramassée un beau soir,
On l'inscrivit sur les r'gistr's de police
Maint'nant la cart' du déshonneur,
Remplac' son brevet supérieur.

Au lieu d'en fair' des savantes sans coeur
Qui, rougiraient de tenir une aiguille.
De vos enfants, femmes de travailleurs,
Faites plutôt des brav's mères de famille.