Partitions gratuites

La partition « J'oublie tout, ma jolie »

On ne peut pas vraiment classer cette chanson dans les chants de guerre, car il s'agit avant tout d'une chanson d'amour mais elle concerne bien un soldat et a été composée dans les années de première guerre mondiale.


Téléchargez la partition de J'oublie tout, ma jolie.
Cami / Fernand Heintz
Mélodie populaire
Partition gratuite en PDF
Lecture Stop Pause Téléchargement Mp3

J'oublie tout, ma jolie Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation





Paroles

1. Dans un doux rêve bleu
Ils s'adoraient tous deux.
Quand survint la fatale tourmente !
La guerre en un seul jour
De leur roman d'amour
Vint dispeser les pages charmantes !
Puis ce furent des mois
De tristesse et d'effroi
Mais quand il revenait de là-bas
Il ne se plaignait pas.
Mais blotti dans ses bras,
Le soir il lui murmurait tout bas :

Dans tes bras, j'oublie tout, ma jolie !
J'oublie tous les chagrins de la vie !
Et sur ton coeur,
Au rythme berceur,
S'endorment mes douleurs.
L'océan des peuples en furie
Gronde au loin sa chanson de folie...
Dans tes bras, je voudrais rester, M'Amour,
Toujours, toujours, toujours !


2. Mais un jour il apprit
Que sa belle, à Paris
Oubliait ses serments, ses promesses !
Etouffant un sanglot
Il partit à l'assaut,
Appelant la mort à sa détresse !
Soudain il s'écroula
Murmurant : Te voilà !
Tu reviens me bercer dans tes bras !
Mon Dieu ! comme ils sont froids !
M'Amour, ce n'est pas toi !
C'est la mort qui me chante tout bas :

Dans mes bras on oublie sa jolie !
Ou oublie trahisons, jalousie !
Mes bras glacés
Savent enlacéer
Et doucement bercer !
Moi je suis une amante fidèle !
Je verse l'oublie dans les cervelles.
Dans ses bras je m'en vais dormir, M'Amour,
Toujours, toujours, toujours !


3. Mais il ne mourit pas.
Puis un beau jour voilà,
Qu'à l'hôpital près de sa couchette,
S'éveillant un matin
Il aperçut soudaint
Sa vieill' maman la figure inquiète.
M'Amour n'est donc pas là ?
Mon p'tit gars, ne pleure pas !
Dit la mère, le serrant dans ses bras.
Et tout en le berçant
Comme un p'tit enfant
Tendrement, la maman murmura :

Dans mes bras, oublie la, ta jolie !
Oublie tous les chagrins de la vie !
Et sur mon coeur,
Viens sécher tes pleurs,
Et calmer ta douleur !
Ne croix plus aux serments des jolies !
Seule une mère aime pour la vie !
Les coeurs des mamans gardent leur amour
Toujours, toujours, toujours !