Partitions gratuites

La partition « Quand la mer rouge apparut »

Il s'agit d'une chanson à boire dont les références à l'Antiquité attestent qu'elle remonte sans doute au 17ème siècle. De la table, la mélodie passa à l'église et devint, sous forme d'un Noël, le support de paroles édifiantes... La troupe noire fait référence aux Égyptiens. Il existe de nombreuses variantes de cette chanson. On trouve aussi les titres Grand-Père Noé ou C'est notre Grand-Père Noé...
Deux versions disponibles ci-dessous.


Téléchargez la partition de Quand la mer rouge apparut.
Chanson à boire traditionnelle française
Partition avec accords de guitare
Partition gratuite en PDF

Quand la mer rouge apparut Partition gratuite

Paroles

1. Quand la mer rouge apparut
À la troupe noire.
Aussitôt Pharaon crut
Qu'il n'avait qu'à boire
Mais Moïse fut plus fin.
Voyant que ce n'était vin
Il la pa pa pa
Il la sa sa sa
Il la pa
Il la sa
Il la passa toute
Sans boir' une goutte.

2. Alexandre dont le nom
A rempli la terre
N'aimait pas tant le canon
Qu'il n'aimait le verre
Si le grand Mars des guerriers
S'est acquis tant de lauriers
Que devons vons vons
Que pouvons vons vons
Qua devons
Que pouvons
Que devons-nous croire ?
Sinon qu'il sut boire.

3. Noé, pendant qu'il vivait,
Patriarche digne
Savait bien comme on buvait
Du fruit de la vigne.
Craignant qu'il ne bût de l'eau,
Dieu lui fit chercher un bateau
Pour chercher cher cher
Pour trouver ver ver
Pour chercher
Pour trouver
Pour trouver refuge
Au temps du déluge !

La partition Quand la mer rouge apparut

Paroles

1. Quand la mer Rouge apparut
Aux yeux de Grégoire,
Aussitôt ce buveur crut
Qu’il n’avait qu’à boire.
Mais mon voisin fut plus fin :
Voyant que ce n’était du vin,
Il la pas, pas, pas
Il la sa, sa, sa
Il la pas
Il la sa
Il la passa toute
Sans en boire goutte !

2. Alexandre, dont le nom
A rempli la terre,
N’aimait pas tant le canon
Qu’il n’aimait le verre.
Si le grand Mars des guerriers
S’est acquis tant de lauriers,
Que pouvons, vons, vons
Que devons, vons, vons
Que pouvons
Que devons
Que pouvons-nous croire
Sinon de bien boire !

3. Le bonhomme Gédéon
Faisait des merveilles,
Ainsi n’usait sédition
Rien que des bouteilles.
Servons-nous donc aujour’hui
De bouteilles comme lui !
Faisons la, la, la
Faisons gue, gue, gue
Faisons la
Faisons gue
Faisons tous la guerre
À grand coups de verres !

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



lespelette
Posté le 02 décembre 2019 à 11h57

pardon pour la faute d'orthographe "connue" et non connut
Lespelette
Posté le 02 décembre 2019 à 11h55

Non Daquin dans ses Noëls se sert du timbre qu'était la musique de cette chanson à boire connut dès 1665 par François Colletet.
Groggy
Posté le 10 novembre 2016 à 09h17

La partition du Noël est de Daquin, effectivement compositeur du 18eme siècle.