Partitions gratuites

La partition « La tyrolienne des Pyrénées »

3 versions disponibles ci-dessous :
Chant - Chant et piano
2 voix

Partition de chant

Partition gratuite en pdf

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



Alazic69
Posté le 06 septembre 2018 à 13h39

Bonjour. Merci pour la partition! Je suis professeur de chant dans les Hautes Pyrénées et cette chanson est l'emblème de Bagnères de Bigorre. Elle m'est souvent demandée, alors je vais la transmettre aux amateurs de chants pyrénéens!
Webmaster
Posté le 28 juillet 2018 à 09h04

Il ne faut pas imprimer l'image mais le pdf.
HELENE CLERGEAUD
Posté le 27 juillet 2018 à 19h26

merci beaucoup pour la partition qui aurait pu me servir pour une fête de famille, je voudrais faire une surprise car je débute à l'accordéon, mais hélas je ne peux pas l'agrandir donc je ne vois pas bien les notes et d'autre part, je ne vois pas le refrain :-( Pouvez-vous me l'envoyer ? D'avance merci


Vidéo

Infos

La partition à deux voix est proposée en deux versions : deux voix de femmes et deux voix d'hommes. La voix 1 de l'harmonisation pour voix d'hommes étant écrite en clef de sol, l'ensemble peut parfaitement être chanté par une chorale à deux voix mixtes. Il faut prévoir quelques divisions dans la voix 2.

Paroles

Montagnes Pyrénées, vous êtes mes amours.
Cabanes fortunées vous me plairez toujours.
Rien n’est si beau que ma patrie,
Rien ne plaît tant à mon amie.
Oh ! montagnards, oh ! montagnards
Chantez en coeur, chantez en coeur,
De mon pays, de ma payx la paix et le bonheur.

Halte là ! Halte là ! Halte là !
Les montagnards, les montagnards,
Halte là ! Halte là ! Halte là !
Les montagnards sont là !
Les montagnards, les montagnards,
Les montagnards sont là !


2. Laisse là tes montagnes, disait un étranger,
Suis-moi dans mes campagnes,
Viens ne soit plus berger.
Jamais, jamais, quelle folie !
Je suis heureux dans cette vie,
J’ai ma ceinture et mon béret
Mes chants joyeux, ma mie et mon chalet

3. Sur la cime argentée de ces pics orageux
La nature domptée favorise nos yeux.
Vers les glaciers d’un plomb rapide,
J’atteins souvent l’ours intrépide
Et sur les monts plus d’une fois
J’ai devancé la course du chamois.

4. Déjà dans la vallée tout est silencieux
La montagne voilée se dérobe à nos yeux.
On n’entend plus dans la nuit sombre
Que le torrent mugir dans l’ombre.
Oh ! montagnards, chantez plus bas,
Thérèse dort, ne la réveillons pas !