Partitions gratuites

La partition « Rien ne se perd »

Deux versions de ce texte de Ernest Prévost, une traditionnelle, une de Sweelinck.




Le canon Rien ne se perd

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation



jpf
Posté le 14 novembre 2014 à 09h25

Merci, c'est un beau texte, d'ailleurs.



Paroles

Il n'est pas de semaille vaine, sème toujours d'un coeur serein.
Si le vent l'emporte, la graine, ira germer chez ton voisin.