Partitions gratuites

La partition « La triste vie des matelots »


Téléchargez la partition de La triste vie des matelots.
Chanson traditionnelle française
Partition avec accords de guitare
Partition gratuite en PDF

La triste vie des matelots Partition gratuite

Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation





Paroles

1. Mon dieu quell' triste vie
Que la vie du matelot
Il mange que des gourganes
Il ne boit que de l'eau
Il couche sur la dure
Sur un vieux lit de camp
Il fait triste figure
Quand il n'a plus d'argent
Quand il n'a plus d'argent

2. Adieu cher camarade,
Adieu faut se quitter
A bord de la Bretagne
Nous allons embarquer
Passant par la coupée
Pour nous faire effacer
A l'officier de marine
Faudra se présenter (bis)

3. On se fait mettre en ligne
Sur le gaillard avant,
"Prenez du bourbillage,
Astiquez les cabestans."
Un jeune quartier-maître
La garcette à la main
Aux ordres d'un second maître
Nous astique les reins (bis)

4. Dimanche et jours de fête
Ils nous font travailler
Comme les bêtes de somme
Qui sont chez nos fermiers
Un jeune quartier-maître
Nous dit "dépêchez-vous"
Les forçats de Cayenne
Sont plus heureux que nous (bis)

5. Patrie, pauvre patrie,
Qu'as-tu fait de tes enfants ?
Marin, c'est la misère.
Marin, c'est trop souffrir.
J'ai encore un p'tit frère,
Qui dort dans son berceau.
Je t'en supplie ma mère
N'en fais pas un mat'lot (bis)

6. Et si je me marie
Et que j'ai des enfants,
Je leur casserai un bras
Avant qu'ils ne soient grands
Je ferai mon possible
Pour leur gagner du pain
Le restant de ma vie
Pour qu'ils ne soient pas marins (bis)

7. Et vous, jeunes fillettes
Qui avez des amants
Sur ces navires de guerre
Ces grands bagnes flottants
Restez toujours fidèles
Conservez votre honneur
A ces marins modèles
Qui sont dans le malheur (bis)

8. Et si j'ai le bonheur
Un jour d'être congédié
Dans les journaux de France
Je ferai publier :
"Prenez bien garde mes frères
De vous faire embarquer
Sur un navire de guerre
Où l'on vous fait crever." (bis)