Partitions gratuites

La partition « Le roi Loys »

Chanson parfois appelée La fille du roi Loys.

Les versions disponibles ci-dessous :
Chant Partition pour Chant et piano

Partition de chant

Partition gratuite en pdf


Téléchargez la partition de Le roi Loys.
Chanson traditionnelle française
Partition avec accords de guitare

Le roi Loys Partition gratuite


Partition Chant et piano



Commentaires

Laissez votre adresse email si vous souhaitez une réponse

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font operation






Paroles

1. Le roi Loys est sur son pont,
Tenant sa fille en son giron.
Et se voudrait bien marier
Au beau Déon, franc chevalier.

2. Ma fille, n'aimez jamais Déon,
Car c'est un chevalier Féon.
C'est le plus pauvre chevalier
Qui n'a pas vaillant six deniers.

3. J'aime Déon, franc chevalier,
J'aime Déon, je l'aimerai,
Malgré ma mère et mes parents,
Et vous mon père que j'aime tant.

4. Vite, appelez mes estafiers,
Mes geôliers, mes guichetiers,
Qu'on mette ma fille dedans la tour,
Elle n'y verra jamais le jour.

5. Elle y faut bien sept ans passé,
Sans que personne fut la trouver.
Au bout de la septième année,
Son père alla la visiter.

6. Bonjour, ma fille, comme vous va ?
Hélas ! mon père ça va bien mal.
J'ai un côté mangé des vers,
Et les deux pieds pourris des fers.

7. Mon père, avezvous de l'argent,
Cinq à six six tant seulement ?
C'est pour donner au geôliers,
Qu'il me desserre un peu les pieds.

8. Ouida, ma fille, nous en avons,
Et par mille et par millions.
Nous en avons à vous donner,
Si vos amours voulez changer.

9. J'aime mieux mourir dedans la tour,
Mon père, que de changer d'amour.
Et bien! ma fille, vous y mourrez,
De guérison point vous n'aurez.

10. Le beau Déon, passant par là,
Un mot de lettre lui jeta :
Faitesvous morte ensevelir,
Que l'on vous porte à SaintDenis.

11. La belle n'y a pas manqué,
Dans le moment a trépassé.
Elle s'est laissée ensevelir.
On l'a portée à SaintDenis.

12. Le roi derrière va pleurant,
Les prêtres vont devant chantant,
Quatrevingts prêtres, trente abbés
Autant d'évêques couronnés.

13. Le beau Déon passant par là :
Arrêtez, prêtres, haltelà !
Vous portez ma mie enterrer,
Ma patenôtre lui dirai.

14. Il tira son couteau d'or fin
Il décousit le drap de lin.
En l'embrassant, fit un soupir,
La belle lui fit un sourire.

15. Sonnez, trompette et violon,
Ma fille aura le beau Déon.
Fillette q'a envie d'aimer,
Père ne la peut empêcher.