Partitions gratuites

← Accueil du forum / Généralités sur les partitions

Sujet - Pourquoi un fichier exotique ne serait pas lui-aussi une bonne partition ?

Posté le 19 décembre 2014 à 08h22 par


lionel93
Pour certaines demandes, je ne trouve les solutions que dans des fichiers exotiques, type fichiers karaoké Midi ou partitions au format MXL pour MuSeScore ou d’autres éditeurs. Je n’offre pas d’autres formats – exotiques - car il en existe tellement pour des partitions que cela deviendrait vite un casse tête pour le destinataire.
Format ABC, Lilypond, Latex, GuitarePro, Band in a Box, et j’en passe.
Ces derniers formats, affichent de très belles représentations de partitions, mais demandent des logiciels dont la manipulation n’est pas aussi simple que cela le laisserait paraitre. Et tous les logiciels ne sont pas gratuits.
Ce qui n’est pas le cas pour les deux premiers formats que j’expédie.
Les Fichiers que j’offre tel quel au demandeur avec toutes les explications utiles doivent chez lui afficher la partition qu’il attend et devraient le satisfaire.
Pour certains destinataires, je n’ai pas de retours négatifs, j’estime donc qu’ils trouvent satisfaction dans le document réceptionné et de toute façon, ils n’ont pas d’autres solutions pour la partition attendue. Celle-ci, ne traine pas sur internet. Ce sont souvent à la base des relevés manuscrits remis en format informatique pour être plus présentables.

Tout d’abord, il faudrait pouvoir définir ce que c’est qu’une VRAI partition et qu’elle en est son utilité. Une partition ne serait VRAI que si elle est commerciale ? Une partition ne serait VRAI que si elle a trois portées dites piano-voix. Souvent les partitions commerciales sont soient vides, soient au contraire tellement pleine de notes qu’il faut faire un certain tri pour ne garder que l’essentiel. Et encore, c’est suivant l’instrument.
Pour des raisons bien connues de la part de l’éditeur, le copiste se charge de mettre un maximum de symboles dans un minimum de feuillets, et utilise des subterfuges pour que tout rentre dans les pages.

Des petites notes, de nombreux aller-retour, des doubles Coda ou Trio, des notes de plusieurs instruments répartis sur plusieurs portées et d’autres mentions pas toujours cataloguées dans la théorie musicale. C’est plus de la prouesse de typographe.
Les partitions commerciales dédiées à un instrument particulier sont très très rares en format simple. Elles sont le plus souvent regroupées dans des recueils. La partition commerciale piano-voix est donc la partition passe partout avec une plus large diffusion. Il y en a des tonnes sur internet, mais ce qui est demandé et qui est donc rare ne s’y trouve pas, autrement ce ne serait pas une rareté.
Un fichier PDF ou JPG ou tout autre format image, est à mon avis figé. Difficile de pouvoir modifier quoi que ce soit. La tonalité et les accords qui vont de paire, les paroles, impossible à changer. C’est donc pour cela que je ne transforme pas moins même les formats – exotiques – en PDF.
Par contre pour les deux formats – exotiques – Midi karaoké et MXL. C’est paramétrable à souhait. Vu que ces formats s’ouvrent dans un éditeur, tout est modifiable. Et ce n’est pas trop sorcier à faire.
La tonalité et les accords peuvent être bougés en hauteur. Les paroles peuvent être ajoutées si elles étaient manquantes, ou changées dans le cas d’un titre américain qui aurait fait l’objet d’une adaptation dans une autre langue.
Le MXL ouvert dans un éditeur, affiche la partition qui peut être imprimée ou pas. Dans ce cas l’impression et le rendu seront toujours meilleurs à domicile qu’un PDF un peu délavé ou le résultat d’une mauvaise numérisation.
Je ne compte pas le nombre de partitions en PDF que j’ai pu voir dans lesquels les lignes de portées étaient très fines voir trop fines ou manquantes, sans parler des PDF de partitions numérisées rognées sur les bords avec des mesures tronquées, ou manquantes.

MuSeScore que je préconise est gratuit et assez intuitif. Il bénéficie, et il faut le souligner, d’un très gros forum d’utilisateurs francophones qui peuvent venir en aide rapidement à ceux qui seraient perdus.
Le fait d’avoir MuSeScore permet aussi de bénéficier de toutes les partitions mises à disposition gracieusement par les utilisateurs du logiciel et offertes sur le site de l’éditeur. C’est donc là aussi une bonne chose que de faire découvrir un logiciel gratuit à un demandeur qui peut en plus de sa partition en obtenir d’autres gratuitement. Et pourquoi ne pas se lancer dans les transcriptions.
Pour le format Midi, c’est la même chose. Une fois ouvert dans un éditeur de partition, tout est possible. Dans les fichiers Midi karaoké, il y a même les parties « batterie ». Et peuvent donc donner satisfaction à un batteur.
Un fichier Midi karaoké, c’est une orchestration la plus complète possible et qui est la plus proche de ce qui a été enregistré dans un CD (ou disque). Ce qui est loin d’être le cas d’une partition commerciale piano-voix. Et les – conducteurs – sont eux par contre encore plus rare et si ce n’est pas le cas hors de prix.
Qui peut le plus peu le moins. Celui qui veut la partie guitare, ou le passage de flute ou la montée des violons dans telle ou telle musique. A plus de chance de la trouver dans un fichier Midi que seule dans une partition commerciale. Ce sera tout ou rien.

Exemple IL EST CINQ HEURE PARIS S’EVEILLE. Vous pouvez toujours chercher dans la VRAI partition commerciale, les nombreux chorus de Jean-Pierre RAMPAL à la flûte, vous ne les trouverez pas. Ils sont pourtant bien présents dans le fichier Midi karaoké.
Conclusion, il vaut mieux un format – exotique – que rien du tout. Mais encore une fois, ce n’est que mon point de vu que j’aimerai partager avec vous. Le débat est ouvert. Le forum étant fait pour cela.
Par
le 19 décembre 2014 à 14h34


lionel93
Pour ceux qui lisent un peu l'anglais. Le format MXL serait l'équivalant du format RTF de Word par son principe d'interchangeabilité avec d'autres éditeurs de partitions.
Ainsi, si un compositeur utilise Sibélius, il peut donner sa création en MXL (XML) pour qu'un autre musicien puisse l'ouvrir avec FINALE et un autre avec MuseScore. Tous auront à l'écran la même représentation et pourront apporter les ajouts et modifications.
Voici la liste des éditeurs (gratuits payants) qui acceptent ce format ..
http://www.musicxml.com/software/
Par
le 04 janvier 2015 à 14h45


Laurent
Personnellement j'aime bien les partitions au format guitarpro, d'autant plus qu'il existe la version guitarepro lite, gratuite. son utilisation pour écouter la partition est très simple (en tout cas pas plus compliquée que Musescore).

Par
le 04 janvier 2015 à 18h59


lionel93
Tout à fait ....et le logiciel TUXGUITAR qui a été développé dans l'esprit du gratuit par rapport à GuitarPro ...permet d'obtenir le même affichage avec les fichiers GPx (3) , tablature et notes sur portées. A l'utilisateur ensuite de faire les mises en page.
Il y a aussi Note Worthy Composer ...que j'utilise et qui produit des fichiers dans un format propriétaire NWC. Mais sur son site il offre un LECTEUR qui ouvre les NWC pour faire l'impression ...Mais n'autorise aucune modification ...c'est pour cela que je n'offre pas de NWC ...
Par
le 04 janvier 2015 à 19h09


Laurent
Effectivement, je connais les 2 et les ai utiliser (brièvement). Maintenant, j'ai GP6 version normale !


Connectez-vous ou inscrivez-vous pour répondre à ce sujet.