Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
pourquoi-les-musiciens-amateurs-ne-savent-pas-ecrire-la-musique

Pourquoi les musiciens amateurs ne savent-ils pas écrire la musique ?

Par Lionel le 22 avril 2015.



Le titre est une question que je me pose aux vues des nombreuses demandes de partitions sur les sites et forums. Naturellement, même un musicien pro n’écrit pas tout. Il lui arrive comme tout le monde d’acheter des partitions commerciales ou d’en demander à ses confrères musiciens pour faire des échanges. Il passera un peu de temps pour quelques titres, certainement les plus rares ou simplement pour une portion musicale n’ayant pas le besoin d’une partition d’orchestre ou d’un conducteur.

Et le musicien amateur ?

Toutes les partitions, pour tous les instruments, cela n’existe pas. Le plus souvent il faut une partition dédiée à un instrument pour l’adapter à un autre. C’est le cas avec les accordéons chromatiques et les diatoniques par exemple. Un éditeur préférera diffuser une partition pour les accordéons chromatiques car ils sont les plus nombreux sur le marché mondial. L’accordéon diatonique se résumant trop souvent aux musiques folkloriques et donc un marché plus restreint. La cause peut-être aussi l’apprentissage musical. De nombreux professeurs de musique enseignent la pratique d’un instrument en se basant uniquement sur la lecture de partitions. Laissant de côté pour plus tard l’écriture. Seulement de nombreux élèves décrochent au bout de quelques années, n’ayant jamais eu accès à la connaissance de l’écriture. C’est presque une double peine. La première de savoir jouer d’un instrument mais pas si bien qu’un autre musicien et donc de ce cantonner dans une moyenne que je nomme "amateur". Et l’autre peine c’est de savoir lire une partition, mais de ne pas savoir écrire la musique.

Tout le monde à l’école apprend à lire et à écrire dans sa langue et heureusement car il y aurait des millions d’analphabètes en France.

L’amateur en musique serait un analphabète musical ?

Tout le monde n’écrit pas de romans simplement parce qu’il sait écrire dans une langue. Mais tous ceux qui savent écrire une langue sont capables de se faire comprendre par la rédaction d’une lettre ou d’un message.

En musique malheureusement le constat est accablant. Sur internet, il y a des cours gratuits pour apprendre l’écriture musicale. Il y a des méthodes rigoureuses et d’autres basées sur le jeu ou la reconnaissance des sons. Il y a aussi des éditeurs gratuits mais rien n’y fait. Le musicien amateur, reste dans sa "case" et ne veut pas en sortir. Il ne se plaint pas, ce n’est pas une situation douloureuse.

Alors, pour vous, comment avez-vous fait pour sortir de votre "case" tout en restant musicien amateur, vous savez écrire la musique ? Donnez-nous votre recette.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



6. Posté le 28 février 2017 à 08h01 par lionel93


Il y a aujourd'hui de très nombreux outils qui facilitent la prise de notes. Il y a les logiciels qui analysent l'audio pour calculer le Battement Par Minute ce qui est la base pour transcrire. Ensuite il y a des outils qui ralentissent l'écoute d'un fichier audio.
Il y a des analyseurs en local ou en ligne qui fournissent après calcule les accords contenus dans un audio ( Songle - Sonic et Chordino). En utilisant déjà ces - outils - c'est 50% du boulot qui est déjà fait. Après effectivement c'est l'apprentissage et la connaissance qui permet de faire la différence entre un 6/8 et un 3/4 et d'écrire les notes en conventionnel.
Mais comme cela a déjà été dit dans un autre article, il n'est pas interdit de s'inventer une écriture musicale personnelle avec des points des traits des chiffres des lettres et de réaliser sa partition perso. Il faut évoluer et sortir de sa -case - et ne pas être en permanence dans l'assistanat musical.

5. Posté le 03 juillet 2015 à 12h03 par imen benbouta


Chetara Abderraoouf : et un chanteur ( reggea . gnawi . ) percussionniste . guitariste . né le 14/09/1994 . a batna ( algeria )

4. Posté le 27 juin 2015 à 13h45 par jearene


Bonjour
Je ne lis pas la musique et,effectivement je suis un analphabête.Je le regrette.J'ai commencé a etudier avec une professeur de musique,qui n'etait pas pedagogue.Je suis parti.Je joue de plusieurs instruments,"d'oreilles"comme on dit.J'ai fait de l'orchestre pendant des années,je joue avec une harmonie de 38 musiciens,et aussi avec un accordéoniste et un trompetiste.Mais attention,un analphabête n'est pas forcement un cancre en musique.Vous pouvez être un feru de lecture musicale,et n'avoir pas le sens du rythme,de l'improvisation,de la melodie ou,de "vendre"votre musique.Ce qui est bien ans un orchestre,c'est la sélection naturelle.Vous plaisez au public,on vous embauche de nouveau,le contaire est vite vu.Pas de contrat

3. Posté le 23 avril 2015 à 09h55 par papycacou


Ayant un métier qui m'a permis de bien vivre je suis amateur depuis toujours. J'ai commencé la musique à l'age de 5 ans et continue de plus belle à 70 ans. J'ai fréquenté et fréquente toujours un conservatoire pour jouer dans des petites formations, et à l'extérieur une formation Jazz et un groupe de chansons Française. Quand je ne trouve pas la partition d'un morceau, je le relève à en écoutant un C.D ou autre et ensuite je le recopie et le traite avec FINALE, accords, basse ect.... je vais certainement mois vite qu'un professionnel mais je m'en sort et peu importe le temps puisque mon activité n'est pas mercantile.

2. Posté le 22 avril 2015 à 18h03 par mayabis


Je suis parti à 8 ans de dododo-ré-mi ré do mi re re do ... et ensuite un doigt sur la guitare ... chaque chanson déchiffrée note à note ... la plus petite durée comme unité de base ! (Tout battre à la triple croche si nécessaire ..)
Je ne dis pas que c'est la bonne méthode ... mais elle m'a permis de jouer et progresser et étre heureux ... et déchiffrer à vue la BWV1004 ... oui enfin presque depuis j'ai découvert la "pulsation"....
Pour écrire le chemin est plus complexe ... 2-croches-noire ... sau-te-noire ... là je crois pas que tout seul j'aurais réussi à retrancrire ou coucher mes créations sur papier ... quoique avec les éditeurs de partitions ..

1. Posté le 22 avril 2015 à 17h44 par Jean-Baptiste


Ce n'est pas faux, Lionel, ce n'est pas faux...