Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
pourquoi-le-canon-j-ai-du-bon-tabac-n-est-pas-interessant

Pourquoi le canon J'ai du bon tabac est sans intérêt

Pourquoi je déconseille ce canon

Par Jean-Baptiste le 18 juillet 2015.



Vous connaissez sans doute le canon J'ai du bon tabac, version swing. Il est très sympathique à chanter à une voix, mais en canon, c'est un ramassis de fautes d'harmonie qui vont quelque chose d'assez laid et qui ne sonne pas du tout. Dans mes tentatives d'expliquer ce qu'est l'harmonie (et un peu le contrepoint), je prends aujourd'hui l'exemple de cette musique pour pointer du doigt les grosses erreurs à éviter quand on harmonise.

Les erreurs ont été notées au stylo rouge, comme le fait un professeur d'harmonie, elles ont été numérotées et les voici expliquées, plus bas...

Canon j'ai du bon tabac - Partition

1. Parallèlisme Fa / La, Fa / La, qui n'est pas évitée par la seule présence de la note de passage, Sol.
2. Le Sol, note de passage qui rejoint le La, ne peut en aucun cas être superposée au La
3. Ici,l'accord sans tierce ne sonne pas.
4. Accord de dominante, Do majeur, sans tiece, avec triplement du Sol. Cet accord sera très laid à l'oreille.
5. Comme pour la première mesure avec le La, note de passage.
6. Doublement de la Septième, impossible !
7. Triple parallèlisme Do / Fa
8. Parallèlisme Sol / Do
9. Sensible doublée, impossible !

Un canon ne consiste pas en une simple superposition de lignes mélodiques sympathiques mais demande un rigoureux travail d'harmonie et de contrepoint pour avoir un ensemble cohérent, intéressant et si possible beau au niveau vertical comme au niveau horizontal.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



12. Posté le 05 mars 2018 à 20h26 par tamino


Je ne comprends pas le texte, tel qu'il est écrit. Un choeur à 4 voix égales pour 4 mezzos?
S'il faut y entendre une lecture séquentielle des parties 1, 2, 3 et 4, alors il ne s'agit plus d'un schéma soumis aux règles harmoniques strictes, mais d'un processus par accumulation. Une bonne approche analytique serait de tenir compte du temps musical. Donc de la mémoire.
En fait c'est un balancement entre deux entités harmoniques (accords?), et peu importe les enchainements. (Je passe sur les croisements permanents qui modifient l'analyse stricte)
L'important est la pâte sonore qui en résulte (la texture)
Certain, l'accentuation et le rythme peuvent en faire une pièce digne d'intérêt.

11. Posté le 25 septembre 2017 à 17h38 par Apprenti canophonie


Pouvez expliquer le problème d'avoir 1) un parallelisme 2) un doublement de sensible ? Ou alors un lien ou une source. merci !

10. Posté le 31 mai 2017 à 15h10 par contusion


Évidemment,il fallait le savoir.tout ç à
Merçi

9. Posté le 26 avril 2016 à 13h45 par timon


J'apprécie beaucoup ce travail, merci.

8. Posté le 28 mars 2016 à 12h14 par Jean-Baptiste


Ah... il va falloir m'expliquer pourquoi les nombreuses erreurs relevées n'en sont pas car c'est un peu léger, là, Jean...

7. Posté le 28 mars 2016 à 11h54 par Jean


Je ne l'ai jamais vu écrit à 4 voix.
La version à 3 voix existe et est utilisée par de nombreux groupes .
Ce canon fonctionne très bien sans erreur harmonique fondamentale.

6. Posté le 23 septembre 2015 à 22h09 par lolo5555


Je me remets a la musique et j'aimerais composer. L'air, il est vrai ne sonne pas bien mais l'analyse du 'Sonne faux' est trop difficile pour moi
Dominique

5. Posté le 24 août 2015 à 22h49 par Jean-Baptiste


Merci pour ces réactions, Jacquin et Lisou. Attention de ne pas réduire ces nombreuses fautes d'harmonie à des "dissonances" car ce n'est pas ce que j'ai dit. Ce canon n'est pas très intéressant, pour moi, car ces nombreuses fautes font que cette musique ne "sonne" pas. Mais ensuite on peut s'amuser en la chantant, ça ne pose pas de problème. J'ai vu fréquemment des chorales qui prenaient du plaisir à chanter faux de piètres harmonisations de chansons. Reste ensuite à voir ce que l'on veut proposer aux oreilles du public.

Deuxième précision : Un chef de chœur, aussi compétent qu'il soit dans son métier n'est pas un harmoniste. C'est d'ailleurs souvent d'anciens chefs de chœur qui s'auto-proclament harmonisateurs sans avoir fait les études correspondantes. On les retrouve dans les chansons contemporaines pour 3 ou 4 voix avec des résultats plus que médiocres.

4. Posté le 24 août 2015 à 20h12 par Lisou12


Bonsoir J.B.
Nous avons eu ce canon à notre répertoire et nous nous sommes bien amusés sans que quelques dissonances nous choquent. Mais comme la majorité de notre chorale, nous sommes des néophytes en musique et même sans connaissances de solfège. Notre chef n'a pas eu l'air d'en être gêné, lui non plus. Mais si ce canon peut être ré-écrit "correctement ", ce serait toujours intéressant de le revoir.
Merci de tous tes articles, tous plus intéressants les uns que les autres.
Marylise

3. Posté le 24 août 2015 à 18h54 par Jacquin


Bonjour JB, je pense que ce canon est plus rythmique que mélodique et que ce qui importe c'est la la bonne localisation des cellules rythmiques dans les 4 pupitres, plus que les dissonances éventuelles d'un sol sur un fa ou un la. ces notes, de passage comme tu dis, sont tellement rapides qu'elles n'altèrent pas l'harmonie générale... Ceci dit, si ce canon est chanté piano par les 4 pupitres, sans que l'un ou l'autre n'essaie de "grimper" sur les autres, il est assez génial...et on s'amuse bien quand on arrive au bout ensemble.
cordialement...
André

2. Posté le 26 juillet 2015 à 10h48 par Jean-Baptiste


Je ne peux pas vous dire.

1. Posté le 24 juillet 2015 à 23h06 par Drogan


Je n'ai aucune connaissance musicale pour commenter cette analyse qui me parait bien rationnelle, et juste une question : Cette partition est-elle celle que chantait en son temps le "Quartet de Lyon" ? il me semble que j'avais apprécié...mais c'était il y a longtemps.
J'espère que ce canon pourra être reécrit en toute harmonie et que je pourrai le proposer à notre chef de choeur