Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
musescore-un-logiciel-d-edition-de-partitions-gratuit-test

Musescore, un logiciel d'édition de partitions gratuit, test

Par Jean-Baptiste le 02 avril 2018.



Après le test du logiciel Lilypond, peu concluant d'après moi, j'ai pris le temps de me plonger dans le logiciel d'édition de partitions gratuit MuseScore. Je l'ai rappelé plusieurs fois, je travaille personnellement avec un logiciel professionnel, du nom de FINALE 2014 et j'en suis très content. Il y a peu de chances que j'en change car j'ai mes habitudes, je le connais par coeur et même un gain d'une minute par partitions, vu la quantité qui sort de mon PC, ça vaut déjà le coup. Mais j'ai régulièrement des questions sur les logiciels gratuits (et c'est bien normal), et le premier article que j'avais écrit sur la question des éditeurs de partitions commence à dater sacrément. Au lieu de l'actualiser, j'ai choisi de rentrer dans le détail de chaque logiciel pour vous donner une information complète.

Une partition simple

J'ai cherché, dans ce test, à écrire une partition simple, avec paroles, Ah vous dirai-je maman, pour tester les fonctions simples et la prise en main rapide. Lorsqu'on ne comprend rien à un logiciel, même puissant, quand il ne fait pas appel à notre instinct, on a tendance à laisser tomber et c'est bien normal.

Ici, que des choses évidentes, agréables et ergonomiques. Après avoir cherché quelques secondes la façon d'insérer des notes de musique, j'étais parti, à grande vitesse. Des raccourcis permettent de changer de notes et de ryhtmes (les mêmes que dans FINALE, d'ailleurs), pour une plus grande rapidité. Le tout est très visuel, on a les portées devant les yeux, les mesures changent de taille en fonction de leur contenu. Aucun souci.

Un raccourci (ctrl + L) pour les paroles et c'est parti, on peut commencer à écrire. Un tiret pour séparer les syllabes, un espace pour changer de notes. Ça va tout seul.

Pour les détails... le titre s'insère comme pour un logiciel de traitement de texte. Les mesures en plus s'effacent avec sélection et bouton droit.

Exemple avec Musescore

D'autres fonctionnalités

Comme j'ai finalement écrit cette première partition simple en deux temps trois mouvements, j'ai pris le temps de m'intéresser à d'autres fonctions plus complexes. Bien sûr, tout ce que l'on peut trouver sur une partition est disponible ici : nuances, liaisons, modes de jeu.... mais tout est modifiable au millimètre près sur le document (on peut sauvegarder des modèles), ce qui est rare pour un logiciel gratuit. J'ai même croisé des logiciels payants qui ne possédaient pas ces caractéristiques.

Toutes les fonctions midi sont présentes. On peut sauver le document dans de multiples formats : pdf, image, midi, mp3, xml, ce dernier étant utile pour partager le travail avec d'autres logiciels. Et comme la communauté Musescore est active, on peut télécharger sur leur site les partitions dans le format propriétaire .mscz pour pouvoir les retoucher facilement. Je précise maintenant seulement un détail qui n'en est pas un : le logiciel a été entièrement traduit en français et il existe un manuel de référence, en français également (voir liens en bas de l'article).

En conclusion

Je suis totalement convaincu par le logiciel gratuit que je conseille à tous ceux qui ne possèdent pas déjà un logiciel d'édition de partitions. Il est facile d'utilisation, complet et crée de jolis documents.

Téléchargez MuseScore
Maîtriser MuseScore, le manuel
Ah vous dirai-je maman avec Musescore, .pdf
Ah vous dirai-je maman avec Musescore, .mscz


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



8. Posté le 29 avril 2018 à 22h10 par Alaindu24


Merci pour votre réponse aussi rapide.

7. Posté le 29 avril 2018 à 22h04 par Jean-Baptiste


J'ai peur de ne pas pouvoir vous être très utile avec ce genre de problèmes.

6. Posté le 29 avril 2018 à 22h03 par Alain du 24


Bonjour Jean Baptiste, peut-on communiquer en privé. Je suis titulaire d.une licence Finale2014, j.écris des partitions mais, je n’arrive pas àles écrire en hyperscribe. Pouvez vous me dire pourquoi avec mon interface midi, je n.arrive pas à envoyer mon jeu sur la partition. Je pense qu.il y a un pb de configuration dans le logiciel.
Merci par avance.
Alain

5. Posté le 29 avril 2018 à 17h05 par jacques56


Pour le manuel en Français, peut etre ici :
https://ftp.osuosl.org/pub/musescore-nightlies/handbook/MuseScore-2.0/MuseScore-fr.pdf

4. Posté le 29 avril 2018 à 09h10 par boutboul


J'ai télécharge Muse score c'est effectivement gratuit mais par contre le manuel d’utilisation coute 42€...avez vous une possibilité de le trouver gratuit?

3. Posté le 11 avril 2018 à 19h25 par lionel93


Bonjour

Aujourd'hui même, MuseScore annonce une mise à jour vers la version 2.2 et Oh miracle ...cette nouvelle version est Midi IN et Midi Out ..ce qui va faire mon bonheur ..comme quoi tout arrive.

2. Posté le 04 avril 2018 à 23h33 par lionel93


Bonjour
Je vais faire d'une pierre deux coups. Lilypond est a combiné avec LaTex et il a été créé à une époque ou les imprimantes pouvaient reproduire les Police vectorielles, c'est à dire pour faire court qui pouvaient s'allonger au contraire des imprimantes qui ne pouvaient copier qu'en faisant plusieurs passages de ligne avec des nuances de gris et des Polices figées.
MuseScore est un très bon logiciel gratuit qui permet d'imprimer de belles partitions grâce aux Polices vectorielles (c'est le progrès). Par contre petit bémol, il n'exporte pas dans un fichier au format Midi les paroles présentes dans la partition. C'est dommage. Il n'est réellement Midi IN et OUT qu'avec l'utilisation de JACK autrement il n'est que Midi IN .Il est possible d'entrer les notes en enregistrement LIVE, c'est pas mal. Le partage des partitions sur son site est une très bonne idée.

1. Posté le 02 avril 2018 à 11h52 par didber


100 % d'accord sur la facilité d'utilisation du logiciel. Pour les claviéristes la saisie des notes peut être sensiblement accélérée en l'effectuant sur un clavier de 7 octaves obtenu avec le raccourci "P" en frappe directe en fonction saisie "N".