Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-poupees-dans-la-chanson

Les poupées dans la chanson

Par Jean-Baptiste le 15 juillet 2019.



Y a-t-il un point commun entre toutes les chansons qui parlent de poupées ? Inutile de ménager le suspens, inutile d'attendre la conclusion ; c'est un pré-aquis, la poupée, dans les chansons, c'est la femme, la jeune femme. Suivant l'auteur de la chanson, le texte est plus ou moins respectueux de la femme. Voir une femme comme un jouet, c'est à dire comme un objet, peut paraître irrespectueux par définition mais certains s'en sont mieux sorti que d'autres.

À travers des chansons très célèbres ou beaucoup moins, intéressons-nous à ce que les hommes entendent par poupée, dans leur texte.

La poupée qui fait non

Dans ce texte de 1969 Gérald Frank et Michel Polnareff ne vont pas très loin. La jolie fille est comparée à une poupée et au lieu de dire "maman" comme toutes les poupées parlantes, elle dit "non" et reste inaccessible, au grand dam des hommes.



Poupée psychédélique

La comparaison avec la poupée va beaucoup plus loin avec Thierry Hasard, l'auteur du Jerk. Le jouet est ici doté d'un grand nombre d'accessoires, de vêtements et d'attributs propres. On est étonné d'apprendre qu'elle est 100% synthétique... mais ne nous y trompons pas. Si un homme joue à la poupée, c'est bien qu'il s'agit d'une femme. MA poupée, mon objet...



Poupée de cire, poupée de son

On l'a appris tardivement mais, dans sa chanson, Serge Gainsbourg a choisi de mettre en avant la fragilité de sa jeune protégée, France Gall, sans lui en faire part auparavant. « Je suis une poupée de cire » ressemble fort alors à « Je suis une godiche, d'une grande naïveté. Je ne vaux pas mieux qu'une poupée fragile, posée sur une fauteuil d'un intérieur bourgeois. » Une jolie claque dans la figure !



Je m'suis fait tout p'tit

Même si Georges Brassens aurait vite fait de passer pour un misogyne avec nos critères d'aujourd'hui, j'ai envie de penser qu'il n'y en a pas une once dans cette chanson-ci. « Je m'suis fait tout p'tit devant une poupée qui ferme les yeux quand on la couche. Je m'suis fait tout p'tit devant une poupée, qui fait maman quand on la couche. » Le sujet est surtout celui de la domination, de la jalousie et de l'appartenance dans le couple. Voir une femme comme une poupée peut être insultant ou flatteur, ce n'est ni l'un ni l'autre ici car c'est le rapport entre homme et femme qui est important et cette relation n'est certainement pas harmonieuse.



La poupée

Une chanson de variété de Christophe Maé, chantée dans le sur-aigu (pourquoi faire ????) sans aucun début d'intérêt, ni au niveau du texte, ni au niveau musical. Elle terminera dans les oubliettes de la musique, bientôt. Mes excuses pour ceux qui apprécient... sur ce coup-là, nous ne serons pas copains !



Jolie poupée

Son seul intérêt : être passé dans le monde du kitsch. Quand on entend « Je bois du punch / Ça me donne du punch », on pourrait trouver ça triste ou affligeant, mais non ! C'est kitsch ! Ouf ! Voilà la chanson sauvée.



Une chanson chinoise

Une très belle comptine chinoise, à voir sous le titre Ma poupée, dont les partitions sont à télécharger en version originale et dans une traduction française.

Voir aussi

Chantal Goya - La poupée
Déodat de Séverac - Ma poupée chérie
Elsa Esnoult - Comme une poupée
Danielle Darrieux - Chanson pour une poupée
Mme Léon Auffrant - La poupée au bal
Emile André et Paul Lacôme - La poupée
Dumont et Bénech - L'homme aux poupées
Paul Brunelle - Poupée d'amour


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



1. Posté le 24 juillet 2019 à 19h06 par lionel93


Bernard MENEZ s'en sort presque le mieux ....et en ce moment, il fait un retour sur les TV avec le feuilleton interminable de DEMAIN NOUS APPARTIENT ...
Dans le catalogue des œuvres de la SACEM il y a 1690 oeuvres avec le titre POUPÉE et 4039 pour DOLL...il y a donc encore de la marge pour rapprocher les scores.