Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-pistons-de-la-trompette-pourquoi-faire

À quoi servent les pistons sur la trompette ?

Par Jean-Baptiste le 20 février 2017.



Si l'on n'a pas eu une explication claire et précise, il est très difficile pour un non-spécialiste de connaître la raison d'être des pistons de la trompette, du cornet et du tuba ou des palettes du cor (palettes et pistons ont exactement le même rôle). Dans cet article, je vous offre une explication pédagogique et illustrée sur la présence des pistons sur la trompette.

La trompette naturelle

Commençons par regarder la trompette naturelle, c'est à dire sans piston, ou la trompette de cavalerie ou bien le clairon. Dans ces instruments, il y a uniquement une embouchure dans laquelle souffle l'instrumentiste et un tube, une trompe. Le fait qu'elle soit entortillée sur elle-même n'a strictement aucune influence sur le son. Le trompettiste, en variant la pression de ses lèvres, peut jouer plusieurs notes. Voici les notes que peut jouer la trompette sans piston (on prendra l'exemple d'une trompette en Ut pour ne pas rajouter une difficulté supplémentaire) :

Les notes que peut jouer la trompette naturelle

On remarque tout de suite que le compte n'y est pas. Toutes ces notes sont une décomposition de l'accord de Do ; on ne pourra pas aller bien loin avec ça. C'est là qu'entrent en jeu les pistons. Ils vont servir à allonger la longueur du tuyau de base et ce faisant, proposer un parcours plus long à l'air qui le parcourera, provocant un son plus grave, nous laissant la possibilité de jouer toutes les notes qui ne sont pas écrites sur la portée ci-dessus.

Trois pistons

Chacun des trois pistons de la trompette aura pour tâche d'abaisser la note de base de la trompette naturelle d'un demi-ton, d'un ton ou d'un ton et demi. Voir image suivante :

Les pistons de la trompette

Voici maintenant quatre schémas qui représentent, en rose, le passage de l'air dans quatre situations : sans piston, avec le piston central, avec le troisième piston puis avec le second :

Position de la trompette naturelle
Trajet de l'air pour la trompette naturelle


Position 2
Trajet de l'air - Piston 2


Position 3
Trajet de l'air - Piston 3


Position 4
Trajet de l'air - Piston 1


On remarque que le trajet de l'air dans le tuyau ne fait que s'allonger. Il peut être encore plus long en combinant plusieurs pistons (deux mais jamais trois.)

Les notes

Mais tout n'a pas été expliqué. Rentrons maintenant dans des exemples concrets ?

Comment jouer un Fa# premier interligne ? N'oublions pas que les pistons ont pour tâche d'abaisser la note. La trompette naturelle peut jouer un sol ; il faudra donc abaisser ce sol d'un demi-ton en appuyant sur le deuxième piston.

Comment jouer un La 440, troisième interligne ? Il s'agira de partir du Do aigu et de l'abaisser d'un ton et demi, soit avec le troisième piston, soit en additionnant les deux premiers pistons (solution recommandée).

Comment jouer un Ré, sous la première ligne ? Il faudra partir du Sol deuxième ligne, et l'abaisser de deux tons et demi. Ceci se fera à l'aide de la combinaison des pistons 1 et 3.

Les choses sont-elles plus claires ? Avez-vous des questions ?


Crédit image : Sound! Euphonium


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



15. Posté le 16 novembre 2018 à 10h58 par Chadeloli


c'est cool

14. Posté le 09 septembre 2018 à 11h12 par Jean-Baptiste


Votre concept de "première note" m'échappe. Savez-vous que la fondamentale de la trompette est située deux lignes sous la portée de clef de fa et savez-vous que cette note n'est pas jouable ?

13. Posté le 09 septembre 2018 à 10h49 par Titoubzh56


Bonjour,
Je souhaite faire remarquer que la première note jouée par un instrument sans mécanisme est sa fondamentale. Pour une trompette en ut, il s’agira donc d’un do et non d’un sol.
Il est dommage de faire un article aussi intéressant et d’y laisser percer cette erreur, d’auta Plus Sunil s’adresse à des néophytes.

Cordialement

12. Posté le 25 février 2018 à 15h24 par Bernard plé


Très instructif, merci!

11. Posté le 11 février 2018 à 19h07 par 15 RCH


En revanche, Sol # = Do - 2 tons (2ème + 3ème pistons ??)

10. Posté le 11 février 2018 à 19h05 par 15RCH


Erreur l'intervalle entre Do+ et La est d'un ton et demi (en Do majeur)
la_si 1 ton
si _do 1/2 ton
CQFD

9. Posté le 25 février 2017 à 10h20 par Tyned


http://www.lolifantparis.com/Catalogue/DetailsExclusivitesCors.php?id=147

Chaque rotative correspond à une palette

8. Posté le 25 février 2017 à 10h11 par Tyned


Mon cor d'harmonie est un cor double à 5 palettes au lieu de 4. En effet j'ai la palette du demi ton descendant me servant dans les traits et les sons bouchés. Par contre, on ne se sert jamais des 3 palettes à la fois.

7. Posté le 22 février 2017 à 18h43 par prunette


Merci!!!

6. Posté le 21 février 2017 à 00h16 par Jean-Baptiste


J'ai trouvé facilement une vidéo ou Ibrahim Maalouf explique pourquoi il possède un piston supplémentaire sur sa trompette.



« Cette trompette fut inventée à la fin des années 60 par mon père, qui s'appelle Nassim Maalouf. Il a rajouté un piston (que vous pouvez voir ici) et qui permet de descendre d'un quart de ton. Dans la musique dite « orientale » il y a des gammes et des modes différents de la musique occidentale ; il y a des gammes avec des quart de tons. Je l'utilise avec le doigt qui se trouve ici [l'index de la main gauche]. »

Suivi d'une démonstration de gamme orientale.

Je recommande cette vidéo !

5. Posté le 21 février 2017 à 00h08 par Jean-Baptiste


Sans déconner ? Je ne savais pas. Je vais chercher des images ou des vidéos.

4. Posté le 20 février 2017 à 23h05 par lionel93


Le trompettiste Maalouf a ajouté un quatrième piston à sa trompette

3. Posté le 20 février 2017 à 15h49 par Tyned


Les pistons comme les palettes servent à faire toutes les notes (#, b) ce que ne peut faire un cuivre naturel (sans bric à brac). voilà pour le sérieux

Les pistons comme les palettes servent aussi à emberlificoter les doigts, faire des circonvolutions supplémentaires au cerveau, se faire engueuler quand ce n'est pas le bon doigté ou l'oubli d'un # ou d'un b ce qui ne peut arriver avec un cuivre naturel (sans bric à brac).

2. Posté le 20 février 2017 à 14h31 par Jean-Baptiste


Bien que non trompettiste, un trompettiste m'a enseigné l'inverse. Je resterai donc sur ma version.

1. Posté le 20 février 2017 à 13h59 par Buglewoman


Je me permet de corriger cet article sur le fait que les trois pistons sont bel et bien utilisés ensemble pour pouvoir exécuter certaines notes. L'article est très simplifié car toutes les combinaisons possibles d'association des trois pistons se font pour atteindre certaines notes ou facilité de doigtés dans des traits rapides, difficiles ou de techniques spéciales.