Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-instruments-mal-aimes

Les instruments mal aimés

Par Jean-Baptiste le 27 novembre 2015.



Au XVIIIème siècle, un instrument à cordes commence à prendre de l'importance, sous l'effet de la disparition de la sonate en trio et de l'avènement de l'écriture pour quatuor, il s'agit du violon alto, souvent appelé "alto" pour simplifier. À l'époque, cet instrument, jamais mis en avant en tant que soliste, est réservé aux musiciens de second rang, qui n'ont pas réussi en tant que violonistes. Cela en faisait-il un instrument plus facile à jouer ? Pas directement mais en effet, les partitions pour alto étaient sensiblement plus aisées à interpréter que celles pour violon. Ainsi, naissait toute une tradition de moquerie de certains instruments au profit de certains autres.

Mon instrument n'a pas la cote

Si le violon est l'instrument du soliste par excellence, l'alto n'a plus aucune raison d'être à la traîne au XXIème siècle car depuis, Paganini s'est intéressé à lui et en jouait parfaitement, les traits d'orchestre sont devenus de plus en plus ardus et les concertos ont fleuris, mettant à l'honneur la virtuosité des altistes. Alors la réputation d'instrument secondaire est-elle encore justifiée ? Je pense que depuis des années, des siècles même, le problème est plus compliqué que cela car nous avons bien affaire à des gens (des enfants souvent) qui choisissent l'alto et qui le gardent alors même qu'il a plutôt mauvaise presse en conservatoire. Je parle toutes proportions gardées, bien sûr, il y a tout de même des gens très bien dans les conservatoires. Ainsi l'alto serait plutôt choisi par des personnalités qui ne souhaitent pas de mettre en avant, des personnes introverties ou en tout cas, plus introverties que leurs cousins violonistes, comme pourrait l'être le bassiste dans le groupe de rock, en comparaison du chanteur ou du guitariste solo.

À chaque personnalité son instrument

En résumé, lorsque le violoniste attaque l'altiste, il ne le fait pas sur des considérations musicales mais pour se sentir plus important, un peu comme le "bully" à l'américaine, dans les cours de récréation, le sportif qui se moque de celui qui préferera les échecs, les ordinateurs ou les rubik's cubes.

Et au lycée ? Avez-vous eu l'occasion de participer à des discussions autour des instruments de musique ? L'instrument pratiqué importait bien plus souvent que le niveau de pratique et pour faire court, sur le ton de l'humour, ça donnait :
- Du piano ? Oui, ok, sympa.
- Du la guitare ? Yeah ! Class !
- Du sax ? Super, ça pète !
- De la trompette ? Mais plutôt jazz ou plutôt euh...
- Du hautbois ? C'est un peu comme une flûte, non ?
- De la clarinette ? Sinon, tu fais du sport ?
- Du basson ? Alors ça, j'sais même pas c'que c'est !
- De l'orgue ? Tu joues à l'église ?
- Du tuba ? Pourquoi faire ?
- De l'accordéon ? ...

Si un enfant (il en va de même avec les adultes d'ailleurs) choisit un instrument qui n'est pas associé à l'image du héros, c'est qu'il n'a pas une personnalité à chercher à être un héros. Mais dans tous les cas, ce sont des apparences. Il n'est jamais question de héros mais uniquement d'images. Je n'ai pas de chiffres à proposer mais s'ils existaient, quel serait l'instrument qui est le plus souvent abandonné avant la fin de la première année de cours ? La guitare bien sûr. Lorsque l'on choisit l'accordéon, l'alto, la contrebasse ou la flûte à bec baroque, on le fait en connaissance de cause et la persévérance est bien plus souvent de mise.

Alors arrêtons de classer les instruments et encore moins les instrumentistes suivant l'image que l'on a d'eux car ils sont tous superbes et donnent tous de la musique quand on a appris à en jouer.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



16. Posté le 27 novembre 2016 à 14h10 par helo581


Avec l'accordéon c'est vrai qu'au lycée on me dit des trucs ...
"L'accordéon ?! c'est pour les vieux !"
"C'est ringard"
"ça existe toujours ?!"

15. Posté le 13 février 2016 à 20h43 par lolo5555


Tous les instruments sont utiles et demandent un apprentissage plus ou moins long cela depend ce qu'on veut faire car on peut aussi faire de la musique en se servant d'objets (ex des verres)

14. Posté le 17 janvier 2016 à 16h45 par bratsche


Cette article est très instructif et devrait faire réagir les instrumentistes qui se moque des autres souvent moins connus. En tant qu'altiste je trouve ceci passionnant et je trouve que cet instrument devrait plus souvent être mis en valeur et non accompagnateur comme souvent

13. Posté le 06 janvier 2016 à 23h10 par Jean-Baptiste


Oui, j'aime beaucoup. C'est du très très classique par contre mais c'est bon de rappeler que la période ne s'est pas faire qu'avec Mozart.

12. Posté le 31 décembre 2015 à 17h21 par Tyned


Voici le lien sur you tube



Bonne musique

11. Posté le 31 décembre 2015 à 17h01 par Jean-Baptiste


Non, je ne connais pas. Aurais-tu un lien à proposer ?

10. Posté le 31 décembre 2015 à 17h00 par Tyned


Je sais bien que tu rigole et moi, je te taquine. Oui les concerto de Mozart sont les plus connus surtout le 4ème. Le 1er est en 2 mouvements. Mais tu ne connait pas Christophe Foster. Pourtant il est superbe, le concerto quant à Christophe, je ne sais pas, je ne l'ai jamais vu.

Et de mon instrument on peut dire que "c'est un corps à cor où nos 2 corps ne forment qu'un même et seul corps". Tout ça en public, sans se faire arrêter par la police des moeurs !!! et re-re-toc

9. Posté le 31 décembre 2015 à 15h07 par Jean-Baptiste


Je rigole, je rigole... je peux même te chanter le thème du premier concerto pour cor de Mozart (enfin, je crois que c'est le premier) pour l'avoir souvent écouté.
Meilleurs voeux également.

8. Posté le 31 décembre 2015 à 15h05 par Tyned


T'as intérêt de rigoler parce que c'est super chouette le cor et mon concerto préféré est celui de Christophe Foster !!! Et toc. Un orchestre sans cor c'est comme le baba au rhum sans rhum !!! et re-toc
Meilleurs voeux Jean Baptiste

7. Posté le 31 décembre 2015 à 13h41 par Jean-Baptiste


Oui, enfin, tous les instruments sont indispensables... même le cor... faut pas exagérer...
Nan, je rigoooole !

6. Posté le 31 décembre 2015 à 13h39 par Tyned


Et que propose la télé comme dans les récompensent de la musique classique ou les petits prodiges : du violon, du piano, du violoncelle ou de la trompette et les autres instruments, ils ne sont pas uniquement là pour faire jolis ou de l'accompagnement !!! Quand j'ai commencé le cor d'harmonie, dans ma famille on m'a dit d'abord "c'est quoi" et ensuite "pourquoi faire un instrument de garçon" !!! Qui connait tous les concerti de cet instrument à part les 4 de Mozart. Et pourtant il y en a plaitore !!! Tous les instruments sont des instruments concertants et indispensable pour une palette sonore riche en couleurs

5. Posté le 13 décembre 2015 à 00h02 par castagne


de 7 a 10 ans j ai fait le conservatoire 3 ans de solfege sans toucher un instrument longt tres longt puis classe d instrument je voulais jouer de la trompette d harmonie plus de place seulement classe de piano ou hautbois j ai pas voulu et j ai abanndone le conservatoire et la musique quelle erreur grosse erreur j ai repris un instrument le saxophone alto et soprano a 62 ans j en ai bientot 68 j ai un tres bon professeur mais a cet age on apprend pas comme a 10 ans et c est dur surtout le solfege je lis bien les notes mais je suis souvent pas en mesure et le temps mais peu importe je prend tellement de plaisir a jouer de la musique j etais fait pour la musique et si j ai une deuxieme vie je ne ferais pas la meme betise qu a 10ans c est le grand regret de ma vie de ne pas etre UN MUSUCIEN

4. Posté le 28 novembre 2015 à 11h01 par lionel93


Bonjour

Il suffit de regarder chez son marchand de journaux la presse - musicale - Guitare - batterie - piano ..plus rarement accordéon ...;et pour ma part, je n'ai jamais vu de journaux sur la - vielle - . Pour le violon ..pas plus ..

3. Posté le 15 novembre 2015 à 10h12 par Jean-Baptiste


Que ce soit le choix des parents pour l'enfant ou le choix de l'enfant directement, je pense que cela ne change pas grand chose au fait que la personnalité rentre en ligne de compte, finalement. On ne mettra pas un gros bougeon au hautbois ni un enfant introverti à la guitare électrique.

2. Posté le 15 novembre 2015 à 09h00 par lionel93


Je pense qu'un enfant ne choisi pas son instrument... c'est souvent les parents en fonction de leur budget de leurs goûts de leurs connaissances musicale pour un instrument qui vont soit acheter un instrument pour leur progéniture : guitare, harmonica ou un petit clavier (les synthés Yamaha qui arrivent dans les supermarchés) et après c'est l'enfant qui en fonction de son apprentissage solitaire ou avec un prof continuera ou abandonnera soit pour un autre instrument, soit pour plus de musique du tout.

Pour certains cela se transmet de parents à enfants sur plusieurs génération et pour d'autres c'est un peu le chaos dans la descendance musicale.

Pour ma part, je suis arrivé à l'accordéon car dans la famille il y avait un cousin germain qui était prof d'accordéon en plus de son travail à la SNCF et que mes parents ont pu m'acheter un fratelli Crosio pour pas cher et qu'un professeur d'accordéon (Mr Gazave) était lui aussi pas loin de la maison (près des buttes Chaumont à Paris). Autrement mes parents ne m'auraient jamais mis à la musique. Et je suis ensuite passé de l'accordéon à la guitare puis aux claviers et avec les copains on passe d'un instrument à un autre pour être dans le coup... et d'orchestre en orchestre.

1. Posté le 15 novembre 2015 à 08h28 par Jean-Baptiste


J'avais pensé m'appuyer sur le livre La contrebasse de Patrick Süskind, que j'apprécie beaucoup, pour la rédaction de cet article mais cet ouvrage fera peut-être l'objet d'un article à part entière.