Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-frais-de-port-sont-ils-un-frein-a-l-achat-de-partitions

Les frais de port sont-ils un frein à l'achat de partitions ?

Par Lionel le 20 avril 2015.



Un de mes derniers articles était un point d’interrogation sur le pourquoi autant de personnes demandaient des partitions avec pour certaines de la frénésie dans les requêtes. La réponse la plus souvent donnée était « la gratuité ».

Les frais de port très souvent sont plus élevés que le prix de l’objet convoité. Une partition sur un site d’enchère ou d’occasion tourne pour une « partition simple » à 2 euros et les frais de port vont de 3,50 euros à 6 euros et plus, car certains vendeurs préfèrent les expédier avec le recommandé et l’accusé de réception pour éviter toutes contestations et ne pas se faire rouler dans la farine.

Des vendeurs professionnels proposent, eux, par contre, les frais de port à leur charge pour un montant minimal de 30 euros d’achat. C’est quelquefois un bon argument de vente. Mais encore faut-il avoir besoin en une seule fois d’un grand nombre de partitions. Cela est valable pour un recueil qui en vaut la peine. C'est à dire sur 20 chansons 20 succès. C’est rarement le cas depuis quelques années pour nos artistes français.

Une partition simple achetée directement auprès d’un éditeur ne dépasse pas les 5 euros pour couvrir tous les frais. Un éditeur pourra quelquefois vous expédier la "photocopie" d’une partition rare car il se doit d’en conserver au minimum quelques exemplaires. Et pour l’expédition un simple timbre au prix d’une lettre suffira (68 centimes en 2015 pour le timbre vert). Il m’est arrivé de nombreuses fois de commander directement auprès des éditeurs des partitions simples avec un chèque de 5 euros dans l’enveloppe. De nombreux éditeurs m’ont expédié les commandes sans jamais encaisser le chèque. Attention, pas tous quand même faut pas les prendre pour des mécènes.

Il faut comparer ce qui est comparable. Aujourd’hui, rouler 80 km sur un tronçon d’autoroute coûte un peu moins de 10 euros (8,10 pour aller de Villiers en bière à Montargis) et le prix du tabac et du km en train ne font qu’augmenter. Les frais de port d’une partition simple ne doivent donc pas être un frein à l’achat d’une partition. D'ailleurs, une véritable partition, une fois réceptionnée peut à son tour être revendue dans le même circuit qu’elle a été achetée avec les mêmes modalités pour la vente. Même si elle est vendue moins chère, elle est quand même rentabilisée après utilisation si le but n’est pas de la conserver.

Dans la logique de la Loi, on ne devrait pas se séparer de la partition originale si celle-ci est dématérialisée en fichier PDF pour être mise avec votre collection dans votre tablette ou pupitre numérique qui peut en contenir un millier. Ou simplement photocopiée pour ne pas détériorer l’originale. Vous pourrez trimballer votre photocopie, la tâcher, la plier sans regret, griffonner dessus.

Mais où stocker les vraies partitions ? Le papier craignant la lumière, la chaleur, l’humidité et les petites bêtes grignoteuses. Les mettre dans des pochettes translucides et dans des classeurs et le tout à la cave ? Vu comme cela, une collection ne vaut pas grand-chose et n’est pas très utile si l’on veut se faire plaisir. Autant jouer avec des photocopies ou effectivement des partitions gratuites comme cela l’on aura moins de remords si elles se détériorent naturellement avec le temps.

Et vous ? Gratuit, payant ? Original, photocopie ? Le tarif des frais de port ? Qu'en pensez-vous ?


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



4. Posté le 20 avril 2015 à 12h56 par PiP (Pierre, Famille Pierroux)


Mes prédécesseurs ont déjà émis les idées principales qui me font quand même réagir sur ce site qui me tient à cœur. J’ai l’avantage de bénéficier de possibilités commerciales spécialisées dans ce domaine, non loin de chez moi. Néanmoins le site de Monsieur Voinet m’a apporté beaucoup de possibilités dans l’évolution autodidacte, peu académique, qui est mienne. La gratuité et la diversité sont déjà de gros atouts lorsqu’on cherche ses marques et que, sans pour autant se disperser, on est ouvert à toutes sortes de musiques, en restant tributaire de sa technique limitée. Le plus gros intérêt est l’échange avec d’autres amateurs, la convivialité bon-enfant, dans la plupart des cas. Une forme de solidarité, qui ne se rencontre pas dans d’autres activités, unit les acteurs et adhérents avec, très souvent, un bon niveau d’ouverture culturel, sans verser dans l’élitisme sectaire. Les claviéristes, dont je fais partie, trouvent trop souvent des tablatures, des paroles et des accords qui ne nous aident pas vraiment. Sans pour cela avoir besoin d’une partition pianistique précise, avec un peu de débrouille et de travail, j’arrive à harmoniser, arranger, compléter mes petits enregistrements, au départ de la mélodie et des notations d’accords. Sans perte de temps, sans attente superflue, sans se plonger exagérément dans la technique, au détriment de la musique, je trouve ici le point de départ vers une nouvelle expérience assez rapidement. Le plaisir de recevoir et de fournir une contrepartie spontanée, sont primordiaux. Bien entendu, certains disposent d’une réelle « caverne d’Ali-Baba ». On voudrait, aussi pouvoir égaler leur générosité sans se montrer profiteur et ingrat.

3. Posté le 20 avril 2015 à 11h14 par Edythmo


La logique de la loi ne prend pas en compte le contact humain, le partage et la générosité. Quoi de plus merveilleux que de faire plaisir à quelqu'un. Pourquoi tout garder pour soi quand on peut partager ? C'est aussi un moyen de faire vivre la musique. En passant par des vendeurs, on n'a pas cet échange, ce contact, c'est froid.

Dans ce monde du chacun pour soi, de la surenchère du m'a tu vu, je trouve formidable de pouvoir partager des partitions avec d'autres, qui ne coûte rien, mais qui apporte bien plus que le prix d'une partition et de ses frais de port.

Sans cela, je ne t'aurais jamais connu. Dommage ; non !!!! C'est rigolo les chaines de réponses dans l'humour. Et là aussi le rire est gratuit et ça fait du bien.

En bref, c'est plus sympa qu'une lettre dans la boîte et que ce site vive longtemps, c'est trop bien

2. Posté le 20 avril 2015 à 10h38 par yanomami


non, pas frénésie, je dirai plutôt passion de la musique, au moins pour moi !
Mais Lionel, tout cela est inhérent à l'humain, à savoir "le commerce" et "ses inconvénients", et ça dure depuis le début des temps où le fait est connu. Et comme aujourd'hui, nous ne pensons que par l'argent, alors forcément il y a des dérives.
le principal inconvénient à tout cela c'est que ça nous pourrit la vie et nous passons à côté de l'essentiel, à savoir le partage et le bien vivre ensemble
oui, heureusement qu'il y a des personnes dont le but est aussi de faire plaisir, c'est ce que j'appellerai 'l'espoir', et cela pour différents sujets, essentiels dans la société, mais la qualité ne prime-t-elle pas toujours sur la quantité, et la qualité de coeur ne prime-t-elle pas sur celle de la quantité ?
Je vous remercie à nouveau pour toutes vos générosités en plus de vos compétences, continuez à nous informer !
François

1. Posté le 20 avril 2015 à 09h44 par mamy.monique


Oui, les frais de port peuvent être un frein mais quand on a véritablement envie d'une partition que l'on ne trouve pas sur les sites et bien on paye !....mais il faut attendre qu'elle arrive et cela peut prendre plusieurs semaines !.... c'est tellement plus facile et plus rapide de le faire sur un site de partage et d'échange....et de pouvoir faire plaisir à son tour...C'est gratifiant de recevoir un merci avec un petit mot gentil !... C'est un moyen de partager aussi une passion commune : la musique !....de pouvoir en parler, de demander des conseils et surtout de trouver des amis dans le monde entier !....Grâce à ce moyen, j'ai cinq amis fidèles maintenant, aux quatre coins de la France et une au Canada et connus par deux sites de partitions...
Quand je me sens un peu seule et bien je leurs écris et ils me répondent toujours !....
Je garde mes partitions originales bien à l'abri dans des pochettes plastiques de couleur foncées et bien classées dans des chemises rangées elles-même dans des boîtes d'archives....Et je me sers d'une photocopie pour ne pas les abîmer....Si je compare le nombre d'originaux que je possède avec celui ce celles que j'ai reçues par internet : il est minime...Je ne me servirai jamais de certaines mais d'autres musiciens seront heureux de les avoir alors pourquoi se priver du plaisir de faire plaisir....Lorsque j'ai le temps, je réponds aux demandes en rajoutant d'autres partitions de l'artiste demandé ou bien je propose de le faire en indiquant ce que j'ai....C'est presque toujours
positif la réponse et donc encore un moyen de communiquer. ..Je dis presque car il m'est arrivé de ne pas pouvoir le faire avec un musicien qui en a tellement que je ne peux jamais lui faire plaisir de mon côté...et pourtant, il continue de m'en envoyer ....C'est çà la générosité et il est très généreux...il n'est peut-être pas le seul mais j'ai la chance de le connaître !.