Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-cours-d-harmonie-de-monsieur-leclerc

Les cours d'harmonie de M. Leclerc

Petit journal d'un prof de musique - Épisode III

Par Jean-Baptiste le 01 octobre 2014.



Monsieur Leclerc, un homme qui a influencé la vie de centaines et milliers d'élèves sur les bancs de la fac de musicologie de Dijon et au conservatoire régional de Bourgogne par ses qualités musicales, son sérieux, par son humour cinglant et ses réflexions choc. Cet article évoquera le professeur d'harmonie de la fin des années 90. Celui des années 2000 était peut-être tout à fait différent.

Il est l'heure, la porte s'ouvre. Le petit groupe que nous sommes (15 en première année, 8 en contrepoint ou en dernière année) entre dans la salle et tire les chaises à tablettes près du piano pour une première partie de cours toujours identique : la correction des devoirs. Les longs doigts presque stravinskiesques de notre mentor s'agitent et pratiquent une réduction à vue de nos pattes de mouches écrites sur quatre portées de quatuor à cordes. La valse du stylo rouge et la gigue des réflexions vexantes commencent. Vexantes uniquement pour ceux qui n'ont pas cerné que le bonhomme, il est vrai parfois maladroit, ne nous voulait aucun mal.

Car Monsieur Guy Leclerc, je vous laisse juger s'il s'agit d'un défaut, ne supporte pas la médiocrité, il faut le noter. Il lui arrive parfois de la balayer d'un revers de main dédaigneux. C'est la raison pour laquelle il pouvait être autant detesté qu'adulé par ses élèves, surtout à l'université. Le conservatoire a d'ailleurs toujours eu sa préférence sur la fac de musico. Et pourtant les bancs étaient toujours remplis pour ses cours. Il était bien le seul à pouvoir s'en vanter. Comment cela se fait-il ? Ses détracteurs étaient parfaitement conscients des qualités de leur bourreau et savaient ce que ce dernier pouvait leur apporter. En outre, un cours d'harmonie, ça ne s'invente pas. C'est quelque chose de très précis et à trop bouder les cours, on risquait de se retrouver avec une très mauvaise note lors de l'examen final.

Un exemple assez édifiant. En 1997, pour soulager le cours d'"Harmonisation jazz", pour les licences (troisième année), M. Leclerc ouvre un cours d'"Harmonisation au piano". Les élèves se séparent à peu près en deux parties égales (une trentaine d'élèves dans chaque cours). L'année suivante, l'année de ma licence, 4 élèves sur 70 sont inscrits à ce cours. Ah... il paraît que c'est difficile et que le prof est assez intransigeant. Moi, je dis que c'est de la bonne intransigeance. Je n'ai jamais été aussi sérieux avec un cours de toute ma vie. Je n'ai jamais autant travaillé et jamais autant progressé aussi bien en piano qu'en harmonie. Il y avait une crainte et un respect presque filial de ma part pour ce père de famille.

Mais retournons dans la salle B12 du conservatoire de Dijon (je dis n'importe quoi, je ne me rappelle plus du nom des salles !). La correction est finie. Tirons maintenant les chaises vers l'arrière pour une partie plus théorique. Tableau blanc. Quelle position privilégier pour cet accord, comment amener ce retard, comment préparer sa septième, comment décoder certains enchaînements d'une basse chiffrée, comment enchaîner les différentes voix du fugato, les caractéristiques du style Schumann... puis le devoir de la semaine suivante. Toujours impeccablement édité sur le logiciel Finale pour Mac. Premiers conseils, pièges à éviter puis début d'harmonisation en silence jusqu'à la fin du cours. Il conversait volontiers à base d'idiomes ou d'expressions. "Qui veut voyager loin ménage sa monture" revenant souvent pour moi. Je ne sais pas pourquoi. Non... je mens... je sais pourquoi. Malgré le respect que j'avais pour le cours et même si je n'en ai pas manqué beaucoup et si mes devoirs étaient toujours faits, je travaillais vite et assez bien, défaut que je traînais depuis tout petit. Il m'a fallu des années avant d'arriver à travailler pas trop vite et bien. Il m'en faudra peut-être encore autant avant d'arriver à travailler au bon rythme (ni plus ni moins) et très bien.

Je voudrais remercier chaleureusement Monsieur Leclerc pour la qualité de son enseignement, pour le sérieux qu'il a toujours mis à son travail et à l'accompagnement de chacun de ses élèves, pour s'être déplacé pour les concerts ou concerts-lectures de qualités très aléatoires de ses étudiants et pour m'avoir fait, personnellement, progresser plus que je ne l'espérais.



Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



14. Posté le 28 novembre 2016 à 10h05 par Jean-Baptiste


En 1990 j'étais encore au collège. Mais j'ai croisé le Jean-Baptiste professeur de piano de la fac et professeur en collège, on discutait bien même. Très très sympa, en effet.

13. Posté le 27 novembre 2016 à 23h56 par muwit


A moins que ça ne soit quelqu'un d'autre pour le piano...je ne suis pas très sûre!

12. Posté le 27 novembre 2016 à 23h54 par muwit


Au conservatoire, et en fac à Chabot Charny!! Oui!! Je m'en souviens très bien! J'ai eu moi aussi monsieur D. Qui n'était pas vraiment concentré sur ses cours, ou alors en retard, et non préparés ça c'est certain!...J'ai eu aussi monsieur L...qui m'a bien intéressée en histoire de la musique médiévale...je suis entrée en fac en Octobre 90...j'ai bien suivi mes deux premières années, puis j'ai carrément mis en pointillés ma licence, que j'ai choisi de passer en 3 ans...il me semble que c'est toi qui m'a écoutée en accompagnement de piano....j'ai ramé comme une sauvage pour aligner quelques malheureuses notes, tu avais été bien gentil de me donner la moyenne!

11. Posté le 27 novembre 2016 à 22h26 par Jean-Baptiste


Vraiment Murielle ? On s'est croisés au conservatoire de Dijon ?

10. Posté le 27 novembre 2016 à 22h21 par muwit


J'ai eu ce professeur moi aussi...je n'en ai pas de bons souvenirs...j'ai pris quelques "reflexions" pas sympas qui ne m'ont pas vraiment aidée en harmonie...mais bon...je veux bien entendre qu'il voulait de "bons" musiciens...! je déplore quand même qu'il ait enseigné l'écriture comme des maths, en commençant par tout ce qui était interdit....fffffff il en a écœuré quelques uns non??...Mais je crois me souvenir d'un certain JB, qui était bien plus sympathique!! ;-)

9. Posté le 03 novembre 2015 à 14h58 par Jean-Baptiste


L'harmonie est la science de l'arrangement des sons les uns avec les autres. Vous n'en avez pas besoin le moins du monde pour prendre des cours d'instrument. Entre autres, pour suivre ces cours, il faut déjà avoir de solides connaissances théoriques.

8. Posté le 03 novembre 2015 à 13h54 par Teresa


Monsieur,

Je suis une dame à la retraite qui a décidé il y a 2 ans de prendre des cours de balalaïka. Le Professeur, par Skype, m'a demandé l'autre jour de faire de l'harmonie ???.... même si j'ai fait du piano autrefois, sans vraiment de cours de Solfège. Donc, Est-ce que l'harmonie est la même en piano$qu'en balalaïka ? Qu'Est-ce exactement l'harmonie ? Je suis pratiquement nulle en théorie musicale, même si je joue quand même quelques morceaux avec ces deux instruments.

Merci et Mille excuses pour la nullité de mon histoire.
Mes respects,
Teresa

7. Posté le 04 octobre 2015 à 19h42 par Jean-Baptiste


Vous devez être un peu plus jeune que moi mais on a dû se croiser Rue Chabot Charny.

6. Posté le 04 octobre 2015 à 18h50 par babyboum18


Car c'est le seul que je me rappelle de la musicologie de Dijon par laquelle je suis passé entre 1999 et 2002 !! Son nom, ses cours, les exercices d'écriture et son humour etc....

5. Posté le 04 octobre 2015 à 12h19 par Jean-Baptiste


Pouvez-vous nous dire en quoi il vous a marqué ?

4. Posté le 03 octobre 2015 à 22h13 par babyboum18


Un homme qui m'a marqué, merci...
Jean-Sébastien

3. Posté le 02 octobre 2014 à 18h04 par MAUS


Très agréable à lire cet article.
On y découvre (plus qu'en filigrane) niveau et compétences du Webmaster.

2. Posté le 02 octobre 2014 à 12h19 par Jean-Baptiste


C'est bien sûr à M. Leclerc que je dois de me sentir capable de donner à mon tour des cours d'harmonie par l'intermédiaire du site coursd-harmonie.fr.

1. Posté le 02 octobre 2014 à 12h10 par Jean-Baptiste


M. Leclerc a pris sa retraite en 2013. Voir l'article du Bien Public qui lui est consacré.