Accueil Blog Musique
← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
cours-de-musique-en-college-le-defouloir

Les cours de musique en collège. Le défouloir ?

Par Jean-Baptiste le 22 septembre 2014.



Je le rappelle de temps en temps, j'ai été professeur de musique en collège pendant 12 ans. J'ai connu des collèges très différents, tant au niveau géographique, qu'au niveau taille d'établissement ou type de public. Tous les profs d'éducation musicale ou d'arts plastiques de France savent de quoi je parle, nous avons tous entendu des centaines de fois : "Prof de musique ? J'me souviens d'mes cours quand j'étais gamin...bla bla bla...".

Et de quoi sont faits ces souvenirs ? Au risque de vous surprendre, ils se séparent en deux (en exagérant à peine) : le boxon intégral ou respect intégral. Ah... Il semblerait qu'il fut un temps où le cours de musique était le réceptacle de toutes les émotions. Le prof de musique pouvait être ce monstre de cruauté qui s'acharnait à faire travailler la flûte à bec alors que tout le monde (tout le monde, tout le monde !) détestait ça, il pouvait être le comble du laxisme qui ne préparait pas ses cours et laissait les élèves monter sur les tables et il pouvait être un musicien, un vrai, qui inspirait le respect par ses connaissances et sa gentillesse.

Et aujourd'hui ? Je dirais que les choses ont un peu changé. Le professeur de musique n'est pas forcément mieux formé, un peu mettons, mais il est plus conscient de jouer un véritable rôle au milieu d'une équipe éducative hétéroclite. Il sait que sa tâche n'est pas faite d'apprentissages lourds et synonymes de travail à la maison et parfois d'échec pour certains élèves, il sait qu'il peut redonner de l'espoir à des enfants qui ont perdu confiance en l'école pour tout un tas de raisons en leur proposant des choses à leur niveau, pas trop difficiles, qui peuvent les mettre en valeur et leur rappeler qu'ils peuvent réussir eux-aussi, il sait qu'en proposant des travaux de créations collectives, il fait travailler les élèves sur des compétences pas assez exploitées dans d'autres disciplines et pourtant essentielles.

Le professeur qui choisit de baisser les bras face à une tâche, il est vrai, de plus en plus difficile, existe mais il est de plus en rare. Le professeur de musique ne sera pas forcément plus gentil ni plus aigri qu'un autre, mais sa façon d'envisager l'enseignement doit être différente des disciplines plus scolaires pour le plus grand plaisir des élèves.






Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



2. Posté le 24 février 2016 à 20h35 par lolo5555


La musique et l,art plastique sont des loisirs des cours ou l,eleve peut se detendre.
L,education physique est aussi un moment relax dans une journee de cours, mais il y a challenge ou les forts se sentent plus forts et les plus faibles se sentent oublies
1. Posté le 09 janvier 2015 à 11h58 par sarnikoff


Dans la crise des valeurs de la société matérisaliste ( à laquelle, nous "appartenons" ) ,
je me pose une simple question : " Qu'est-ce que la création ? , qu'est-ce que la production ? "

NB: Ainsi cette phrase pourrait être interprétée (dans le sens musical) de plusieurs autres façons.
"sa façon d'envisager l'enseignement doit être différente des disciplines plus scolaires pour le plus grand plaisir des élèves."