Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
coree-musique-et-chirurgie-esthetique

Corée du sud, musique et chirurgie esthétique

Par Jean-Baptiste le 02 septembre 2019.



J'écoutais une émission il y a quelques jours, sur France Inter, où une photographe parlait de la chirurgie esthétique à Séoul. Il semblerait que la folie de la chirurgie esthétique ne touche pas seulement le milieu des femmes de plus de 40 ans, riches ou dans le show-business, mais tous ceux qui ont les moyens de se la payer. D'après cette femme, à l'obtention de son bac, il est de bon ton de payer une chirurgie esthétique à ses enfants, comme on pourrait leur payer un voyage. Une citation de cette photographe : « Un jour, j'étais dans le métro, j'ai levé la tête et j'ai vu six clones de la même fille. » Apparemment, les modèles seraient à chercher du côté des personnages de mangas japonais.

Regardez les vidéos suivantes, qui ne sont pourtant pas de la Korean pop. Il s'agit d'un guitariste surdoué, le jeune Sungha, que je vous conseille par ailleurs. Les deux vidéos sont espacées de quelques années seulement. On peut jouer au jeu des 7 différences. Et pourtant, y avait-il un problème avec son visage ?





Et dans la K-pop, il semblerait qu'il soit automatique de passer par le billard. Je ne vous le cache pas, je trouve ça d'une tristesse... Regardez des vidéos de boys bands ou girls bands coréens, vous remarquerez vite qu'ils n'ont pas l'air réels. Voici un groupe de dix jeunes gens qui sont passés par la chirurgie avant d'avoir même fini la puberté.



D'un certain côté, je serais tenté de me dire : « Ce ne sont pas mes affaires (c'est vrai). » et « Quelle importance ! » Justement, nous rentrons dans le sujet et ceci n'est pas seulement valable pour la Corée. Je me pose simplement la question : Dans quel monde veut-t-on vivre ? Dans un monde où chaque petit défaut n'a pas vocation à être accepté mais à être corrigé ? Mais quelle tristesse ! Le message est alors : « Je ne pourrai être heureux que si et seulement si... » Alors je leur pose la question : « Est-ce que ça a fonctionné ? Êtes-vous heureux à présent ? » Sans compter que la chirurgie n'est offerte qu'aux personnes sans problème, ce qui crée encore davantage de problèmes et de frustrations pour la population qui n'a pas les moyens d'y avoir recours. Bien d'autres avant ont cru qu'ils pouvaient acheter leur santé, leur bien-être ou leur bonheur. Ils s'y sont tous cassé les dents !

Et pour terminer, au niveau musical, celui qui nous concerne en premier lieu, le message serait donc : Vous ne pourrez réussir dans la musique que lorsque vous aurez rayé vos défauts physique. N'est-il pas terrible, ce message ?


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



2. Posté le 05 septembre 2019 à 07h05 par Jean-Baptiste


Ah bon, la chirurgie ne suffirait pas à rendre heureux... ? Il faudrait que ça se sache ! C'est d'ailleurs incroyable que ça ne soit pas plus encadré.

1. Posté le 05 septembre 2019 à 06h53 par lionel93


Bonjour

Au japon, il est courant de se faire débrider les yeux pour être un peu plus un citoyen du monde pour le regard. Chez nous dans le monde du spectacle ce qui se remarque en premier chez les artistes c’est leur dentition. Et il n’est pas rare de voir des râteliers type touche de piano, ou pas une seule dent ne dépasse des autres et avec une blancheur immaculée.

En passant, il faudra signaler à Jean-Luc Reichman que cela commence à se voir grave la différence entre le haut et le bas.
Et dernière nouvelle un peu tristounette. Le sosie de KEN (époux de Barbie) à force d’opérations chirurgicales pour ressembler à la poupée, est décédé à 26 ans. Il n’en pouvait certainement plus de se voir dans son miroir le matin.