Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
chorales-n-utilisez-pas-des-bandes-enregistrees

Chorales, n'utilisez pas de bandes enregistrées

Par Jean-Baptiste le 08 février 2016.



Chères chorales, parlons d'un sujet important : les bandes enregistrées. Ce qu'on nomme "bande" en musique aujourd'hui vient des anciennes bandes magnétiques ou cassettes des années 70 même si elles ne se présentent plus sous forme de bande mais généralement de fichier MP3 ou d'un CD. Certains éditeurs de partitions (j'ai déjà dit ce que je pensais de la qualité des leurs harmonisations dans un précédent article) livrent leurs travaux avec un enregistrement de l'accompagnement, réalisé sur ordinateur. La qualité de ces enregistrements n'est pas en cause, contrairement à la façon dont ils sont utilisés, envers laquelle je suis très critique.

De la MU-SI-QUE

Vous faites partie d'une chorale, cela vous semble normal d'avoir un chef de choeur ? Oui, moi aussi. C'est lui qui insuffle l'énergie à l'ensemble, c'est lui qui gère les départs, le tempo, qui gère les changements de nuance ou de tempo. Si vous lui collez une bande enregistrée, vous lui coupez l'herbe sous le pied, je vais même aller plus loin, il s'agit d'une véritable castration musicale. Il ne peut plus faire son boulot. C'est l'enregistrement qui décide de tout. Le tempo bien entendu, les départs à la miliseconde près, les changements et même les nuances car quelle est la marge de nuances du choeur quand les enceintes, elles, n'en proposent pas ? Elle est nulle. Ainsi, avec une bande, la chorale n'interagit plus avec son chef de choeur. Elle fait du karaoké, pas de la musique. Je suis très ferme !

Oui mais nous on a pas de pianiste !

Je sais bien que toutes les chorales n'ont pas de pianiste en répétition (et parfois pas non plus en concert). Payer un pianiste coûte vite très cher, ce qui n'est pas envisageable pour une chorale à faible effectif ou débutant ou à petit budget et je n'ai pas vraiment de solutions pour ce genre de choses, sinon, peut-être s'en offrir un la veille des concerts et pour les concerts ou peut-être une semaine sur deux. Les pianistes gratuits sont encore plus rares. J'en ai vu dans plusieurs chorales et c'est une chance pour elles mais, pour être honnête, ils n'étaient pas tous très bons...
Alors la solution est-elle dans ces bandes enregistrées ? Certainement pas, vous l'aurez compris, si vous voulez faire de la musique avec un grand M. La solution la plus simple est d'adapter son répertoire. Si une harmonisation moderne, style rock, ne passe pas sans accompagnement, la solution est de chanter autre chose, tout simplement. Ce n'est pas le choix qui manque : renaissance, classique, romantique, traditionnel français, traditionnel du monde, Negro Spirituel, Gospel, chants de Noël, canons... et des harmonisations simples de chansons modernes.

Je pense avoir été clair dans mes propos ; les chorales qui utilisent ce genre d'artifice me trouveront certainement un peu dur mais c'est ainsi, je ne transige pas (éventuellement à la maison pour répéter, et encore, on peut prendre de mauvaises habitudes, ce n'est même pas nécessaire). Les bandes enregistrées sont une très mauvaise idée en répétition comme en concert.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



14. Posté le 14 octobre 2016 à 16h40 par gallorini.marcel@neuf.fr


je suis d'accord avec vous, moi même en tant que chef de choeur je préfaire chanter accappella ou j'accompagne moi-même .

13. Posté le 04 octobre 2016 à 00h05 par Jean-Baptiste


J'ai eu l'occasion d'en entendre un petit nombre, moi aussi et je confirme : cela ne vaut pas le déplacement...

12. Posté le 01 octobre 2016 à 16h36 par kahu qhipuns


Accompagnements enregistrés ; quelle horreur !
J'utilise mes propres accompagnements pour des mariages, mais je me sens toujours frustré de devoir respecter un cadre parfaitement carré -(je suis à la fois organiste et clarinettiste !)

Ayant assisté lors d'un rassemblement de chorales à une prestation avec" boite à bruits" (accompagnements enregistrés et sono mal réglée !), je hurle au scandale ! C'est spectaculaire, avec des accompagnements de professionnel. Dans une kermesse, cela a de l'effet ! Surtout lorsque les enceintes "couvrent " la chorale ! Mais ce n'est que du karaoké. Et le chef se contente de faire de la figuration ou de parader comme un clown !

La chorale que j'accompagne régulièrement - je n'en suis pas membre inscrit mais "guest star" (si on peut dire cela !!)- a déjà essayé cela. Mais en répétition. -Pour des chants délicats, je leur fait une bande d'accompagnement- Mais je sais que le chef actuel n'ira pas plus loin. Son tempérament l'empèche de respecter un tempo fixé par une horloge atomique.
J'ai beaucoup lu le mot "pianiste" : étant organiste, j'utilise si le lieu le permet les grandes orgues (évidemment !), mais aussi lorsque la littérature le permet ou l'impose un (ou des !!) synthés orgue et/ou violons (dont un à moins de 150 euros).
En concert, l'un des synthés est en position "piano numérique" mais sert en fait très peu.
Pour l'accompagnement, il ne faut pas s'enfermer sur une partition, mais savoir s'adapter quitte à "supprimer certains éléments de rythme". Mais c'est aussi au chef de chorale d'accepter un accompagnateur même débutant et de faire au mieux avec cette personne. Car je pense qu'on trouverait bien un peu partout un petit jeune qui sait faire quelque chose d'à peu près présentable avec ses 10 doigts sur un clavier. A propos, un synthé "orgue" permettra d'avoir une base harmonique correcte pour soutenir un choeur...

11. Posté le 25 septembre 2016 à 14h13 par terre et mer


Dans tout ça on oublie le charme du chant a cappella, si de temps en temps un instrument de musique vient agrémenter une chanson, il ne doit pas couvrir les voix. Donc la bande son est une catastrophe.

10. Posté le 29 février 2016 à 11h38 par michou0126


Je suis entièrement d'accord sur tout ce qui est dit dans cet article. Utiliser une bande son est une véritable catastrophe pour les chorales. Se lancer dans des répertoires complexes est aussi une catastrophe! Nous on chante sans accompagnement musical ... c'est vrai qu'avoir un instrument ou même plusieurs est super mais... finances obligent
TRES MAUVAISE IDEE.

9. Posté le 26 février 2016 à 23h31 par Claralma


Je suis tout à fait d'accord Jean-Baptiste... enfin, disons que je l'étais jusqu'à ce que je sois amenée à reprendre une chorale de personnes âgées en voie de perdition (la chorale, pas les choristes !).
Je dispose d'un Clavinova et je suis pianiste donc, tout va bien me direz-vous.
Cependant, il est vraiment difficile de diriger en jouant : il faut tout faire à la fois, écouter, assurer les départs, rattraper les choristes en perdition dans les canons ou les parties à 2 voix tout en essayant de bien interpréter les accompagnements. Bien sûr, on travaille aussi a capella, j'essaie d'être exigeante tout en les encourageant et en évitant de les lasser, je réécris beaucoup de partitions pour les aider et mettre en valeur les chants, etc.
Mais je l'avoue, parfois je craque et j'utilise une bande son. Dans notre programme actuel, seulement pour un chant sur les 7. On travaille quand même la justesse, le rythme, l'interprétation, etc. seuls ou avec l'aide du piano mais, au final, l'accompagnement orchestral est plus valorisant que le Clavinova.
J'ai aussi vu des chefs de choeur accompagner leur chorale avec les bons accords mais de façon si peu musicale que le résultat était vraiment piteux ((


8. Posté le 26 février 2016 à 12h04 par John Beullens


je suis simple choriste, et j'obéis le mieux possible à notre cheffe de choeur. Mais je ré-écris les partitions avec un vieux logiciel (compositeur 2000) ou depuis peu navec musescore. Ca me permet de faire profiter les choristes des enregistrement individuels (pupitre soprano, alto etc.) ainsi que d'un tutti. Comme ça, chez eux, ils peuvent travailler, et ça va mieux lors des répétitions. Notre cheffe nous a habitué à des variations de tempo selon son humeur, et tout se passe bien !
John

7. Posté le 08 février 2016 à 20h29 par Jean-Baptiste


100% oui, Anne ! Ensuite... diplomatie !

6. Posté le 08 février 2016 à 20h26 par Anne


Eh bien justement je me trouve dans cette 3ème catégorie : la chorale que je dirige est toute petite, composée de gens qui ne lisent pas la musique et aiment surtout la variété (à vrai dire ils connaissent à peine le classique) et bien sûr je n'ai pas de pianiste, et absolument pas les moyens d'en payer un. Il m'est arrivé d'utiliser des bandes instrumentales et à chaque fois ma conclusion est la même : j'ai vraiment l'impression de faire du karaoké. Cela dit, cette impression est la mienne mais pas celle des choristes, ni celle du public.
A chaque fois qu'une nouvelle année commence, je me jure de ne plus utiliser de bande, mais souvent j'y cède car sans bande, c'est tout un répertoire qui nous est interdit.
Finalement, n'est-ce pas le chef qui se sent complètement inutile quand il y a une bande instrumentale, car le plus souvent, les départs et le tempo sont évidents ? Et du coup sommes-nous les mieux placés pour dire si oui ou non il faut les supprimer ?

5. Posté le 08 février 2016 à 13h23 par Jean-Baptiste


En effet, si tous les chefs qui n'utilisent pas d'enregistrements sont d'accord avec moi et que les autres me tombent dessus et m'accusent d'intransigeance, cet article ne servira à rien. J'espère qu'il y a une troisième catégorie qui s'interroge, se pose des questions et gardera cet article dans un petit coin de sa tête.

4. Posté le 08 février 2016 à 13h15 par Cécile


Bonjour, je suis chef de chœur et prof de chant, et j'utilise des bandes playback, (mais des bonnes, arrangées et recoupées par mes soins), avec mes chorales. Et c'est moi qui donne le départ, invite aux nuances et aux changements de tempo, car la plupart des choristes n'arrivent pas plus à suivre sur un playback qu'à capella. Ce n'est pas un artifice, ça donne la pêche, l'envie, ça entraîne les chanteurs dans la joie et la bonne humeur. Ca n'empêche pas les harmonisations, ça les met même en valeur. Certains morceaux peuvent se passer de musique, mais dans la variété, c'est la cerise sur le gâteau! Et non, je n'opterai pas pour la solution de changer de répertoire pour vous faire plaisir.
Laissez les chorales faire ce que bon leur semble, et au lieu d'être critique, très ferme et intransigeant (ce sont vos termes), parlez de ce que vous connaissez, car là, vous parlez sans connaître les soucis que rencontrent les chanteurs (solistes et choristes), à savoir: soucis de mise en place, justesse et interprétation.
Je pense avoir été très claire dans mes propos.

3. Posté le 08 février 2016 à 13h07 par Grante


Absolument d'accord!

2. Posté le 08 février 2016 à 13h02 par yriviere


Oui , je suis complètement d'accord avec Jean-Baptiste !! Je dirige moi même une chorale et nous chantons à 4 voix des chants qui n'ont pas besoin de pianiste
J'ai la chance d'avoir une excellente pianiste une fois par moi , qui me permet aussi de faire autre chose !
Par contre , lors de concerts , je lui laisse la possibilité de jouer 3 ou 4 œuvres de son choix , ce qui apporte un plus à la prestation et ce qui permet aux choristes de se reposer ! Bonne idée Lionel , on peut également faire comme Pow Wow !!!! dans des dizaines d'années peut-être !! Bonne journée

1. Posté le 08 février 2016 à 09h03 par lionel93


Faite comme les Pow Wow ...une partie de la troupe fait l'orchestration