Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
cartoons-dessins-animes-jazz

Les plus beaux cartoons jazz

Par Jean-Baptiste le 06 janvier 2020.



La grande période des dessins animés, des cartoons en anglais, c'est les années 30. Pourquoi cela ? Les origines remontent aux années 10 mais la musique d'alors, comme la musique des films, était jouée en direct, je ne vous apprends rien mais elle a ouvert la voie à toute une nouvelle profession de compositeur ou musicien dans les théâtres qui projetaient ce genre d'animations. Avec l'arrivée du cinéma parlant à la fin des années 20, l'industrie a explosé, s'est mise à surexploiter les genres musicaux, comme les comédies musicales (parfois très mauvaises). Les possibilités ouvertes devenaient alors incroyables pour le dessin animé. C'est l'époque où un dessin animé était projeté avant chaque long (ou moyen) métrage. Il est à noter qu'alors, ces courts-métrages ne sont pas réservés à un public d'enfants, au contraire, ce sont bien les adultes qui sont principalement ciblés. C'est l'époque des débuts de la Warner, de Walter Disney célébré chaque année (ou presque) par un Oscar et de bien d'autres sociétés de production aujourd'hui bien moins célèbres que les précédentes. Nous sommes aux Usa et nulle part ailleurs, est-il besoin de le préciser ?

Et le jazz dans tout ça ? Eh bien quelle est la musique à la mode dans les années d'entre-deux-guerres ? Le jazz, bien sûr, dans sa version big band, chanté ou non. Ce n'est pas la seule musique sur le continent américain, loin de là, mais c'est la musique à la mode, la musique de la jeunesse, la musique de la bourgeoisie également, celle qui peut se payer des soirées en club et à l'inverse, c'est aussi la musique des plus pauvres, les Noirs-Américains, à l'origine de cette musique depuis les années 1900. Le jazz, sous toutes ses formes, et le swing de manière générale, n'aura pas dit son dernier mot à l'arrivée de la deuxième guerre mondiale et continuera d'être présent dans les cartoons.

La panthère rose, 1965

La panthère rose, The Pink Panther, ce n'est pas simplement un cartoon, mais c'est d'abord un film, dont la musique a été créée par Henri Mancini, puis de nombreux dessins animés reprenant tous la célèbre musique de big band, accompagnée de multiples variations. Il est vrai que ce thème jazz est internationalement célèbre depuis plus de 50 ans et a toutes les chances de le rester encore de nombreuses années. Voici un épisode choisi au hasard.



Goofy, How to dance, 1953

Enfant, j'étais fan absolu de la série des How to... avec comme personnage principal et candide, Goofy, Dingo en français. Ce sont tous des dessins animés musicaux mais celui-ci, après une brève introduction sur la musique de nos ancêtres, aborde la musique américaine jouée et dansée dans les clubs, c'est-à-dire le jazz. Plusieurs styles sont parcourus tout au long de la vidéo.



Swing monkey, swing, 1937

Un choix de personnage inadmissible avec nos critères d'aujourd'hui. En effet, les chanteurs noirs sont représentés par des singes, au milieu de la jungle africaine. Ainsi, même si on leur reconnaît des qualités musicales, ils sont ici clairement raillés et moqués. On va les voir comme on va voir des animaux au zoo. On apprécie mais on ne respecte pas les personnes. Même en replaçant les choses dans leur contexte, les limites sont largement dépassées. Affligeant !



The old Mill Pond, 1936

Ah ! Voilà qui est intéressant. Un autre dessin animé où les musiciens sont représentés par des animaux. Y a-t-il un problème à représenter des Africains ou des Afro-américains sous les traits d'un animal ? Eh bien non, à condition que ce soit fait dans les mêmes circonstances pour toutes les couleurs de peau. Nous sommes dans un dessin animé, les personnages sont des animaux, il n'y a rien d'anormal à cela, à condition que la démarche soit artistique et que personne ne soit humilié dans l'histoire. Dans le dessin animé précédent, les Noirs étaient ridiculisés, ici ils sont célébrés par des animaux sympathiques et attachants. Ceci n'est qu'une opinion et reste tout à fait discutable.



Music land, 1935

Une merveille absolue. On peut parler d'un ancêtre de Piccolo et Saxo, qui a carrément pour sujet la musique. Issus de deux milieux différents, mademoiselle Violoncelle et monsieur Saxophone s'aiment d'un amour fou. Arriveront-ils à surmonter les épreuves pour faire se réconcilier jazz et musique classique ? C'est en musique que les deux royaumes voisins vont s'affronter. Le dessin animé contient mille éléments musicaux très exploitables au niveau pédagogique.


Betty Boop - The old man and the mountain, 1933

Pour cette histoire assez banale (mais l'intérêt n'est pas là), on a carrément invité Bac Calloway et son grand (son moyen) orchestre. Après une introduction sans image, le dessin animé débute et la musique déroule, dans un style exclusivement jazz. Un personnage de vieil homme des bois possède toute une partie chantée et souvent en scat, interprétée bien sûr par Calloway. À nouveau, la danse est très soignée. De nombreux autres dessins animés mettant en scène la pin-up en noir et blanc sont sonorisés par des musiques jazz.



Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération