Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
pourquoi-j-ai-adopte-note-worthy-composer

Pourquoi j'ai adopté Note Worthy Composer

Par Lionel le 02 mars 2015.



Aimant bien tester un peu tous les logiciels offerts en version démo qui tournent sur PC pour la MAO, j'ai pu, en plusieurs années, tester de très nombreux logiciels d'édition de partitions. Et c'est NOTE WORTHY COMPOSER qui m'a immédiatement séduit et depuis c'est tous les jours que je l'utilise.

Lorsque j'avais l'ordinateur musical SONY CX5M avec la cartouche FM Yamaha, l'éditeur qui était proposé avec ce matériel était déjà très ingénieux. Il y avait bien l'apparence graphique, mais toutes les données que l'on pouvait poser sur les portées étaient en fait des informations en mode texte. Dans la conception du logiciel, c'était rapide et cela permettait facilement de faire des boucles et des sauts, informations très nombreuses en musique, surtout pour reproduire des partitions commerciales à encoder. Lorsque je suis passé sur PC, c'était le seul logiciel qui reprenait cette idée géniale. Pour l'utilisateur, cela est totalement transparent. Il possède, à l'écran, les outils pour créer sa partition et, avec ce que fait le logiciel, ce n'est pas nécessaire de la savoir. NWC, au contraire de ses concurrents, n'affiche pas d'emblée une feuille de musique avec déjà un nombre de portées. Il n'offre pas non plus des "modèles" de partitions.

L'utilisateur, après avoir donné un titre, se trouve devant un espace vide blanc. Il doit construire sa partition petit bout par petit bout et comme cela avancer jusqu'à la fin. Avantage : il n'est pas nécessaire de supprimer des mesures ou des lignes inutiles, puisqu'il n'y a rien de plus que ce qui est créé au fur et à mesure de l'avancement. Comme tous les éditeurs de partitions, il y a une très grosse boîte à outils dans laquelle tous les symboles sont présents et comme c'est – graphique – mais par du texte, il est possible de créer des outils nouveaux très facilement si le besoin se fait sentir. Des outils sont d'ailleurs créés par la communauté des utilisateurs et mis à disposition dans les forums du logiciel.

Il est en anglais, mais ce n'est pas un problème puisque c'est avant tout pour "dessiner" des partitions avec des objets (notes, silences, etc.). Les notes s'ajoutent sur un bout de portée avec le pavé numérique, ou la souris, ou par un clavier virtuel ou encore par un vrai clavier connecté en Midi. Les silences sont entrés avec la barre d'espace et ont leur valeur par les chiffres du pavé numérique. Les deux boutons de la souris sont utilisés et, en fonction de la position du pointeur de souris sur la portée, donnent différents menus pour pouvoir – construire – la partition. Il est possible de mettre par exemple toutes les paroles d'une chanson dans une – boite / fenêtre – et de prédécouper les syllabes. Ensuite, chaque fois qu'une note est posée sur la portée, la syllabe vient s'afficher sous la note. C'est une aide immédiate à l'écriture, surtout pour faire des relevés.

NWC permet aussi un mode d'enregistrement en temps réel depuis un clavier Midi. Un modèle doit être utilisé pour donner le tempo sous forme d'un métronome où les tic tac sont entendus dans le clavier Midi (connecté au PC). Il suffit de jouer en mesure, aidé par le battement du métronome. Une fois l'enregistrement terminé, NWC calcule, fait une quantisation et affiche le résultat sous la forme des notes jouées. Avec les croches, les noires, les blanches et les silences. Il n'y a plus qu'à recopier cette "portion" de notes dans la portée en construction pour bien avancer. Ainsi, si vous ne savez pas écrire en pas à pas la musique, mais que vous savez la jouer d'oreille et en mesure, vous pouvez voir exactement le résultat de votre jeu sur votre piano électronique.

Il y a encore pas mal de chose très intéressantes dans ce logiciel, mais ce serait faire un article sur son mode d'emploi et cela deviendrait vite ennuyeux. Simplement, NWC est très intuitif et ergonomique. Même sans avoir lu le mode d'emploi, sa prise en main est immédiate. Tout le fonctionnement est logique et on ne se pose pas trop de questions pour savoir quoi faire. C'est simple et il n'occupe pas tout l'écran de l'ordinateur. Il est "fenêtrable" et vous pouvez régler votre espace de travail comme vous le voulez. Ah oui, son prix : 30 euros (après la conversion dollar / euro) et les mises à jour sont gratuites à vie.

Téléchargez-le et testez-le ici : noteworthysoftware.com/
Mode d'emploi en français sur ce site : jaidumalachanter.fr/


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



9. Posté le 27 novembre 2015 à 08h16 par lionel93


Bonjour
J'ai été un peu long à vous lire et répondre. Il est vrai que NWC n'est pas - parfait - puisqu'il ne sait pas faire les sextolets. Mais bon, toutes les musiques ne sont pas constituées que de sextolets heureusement. S'il a des défauts, il a des avantages comme tous les autres. MuseScore ne sait pas bien utiliser le Midi, il faut faire appel à JacK et bonjour la configuration, alors que NWC est Midi IN et OUT tout de suite à l'installation. Mais tout le monde n'a pas besoin du signal Midi, moi si. NWC est fenêtrable a l’extrême limite fenêtre grosse comme un timbre poste. Pour moi cela est une fonction intéressante car j'utilise très très souvent pour faire de la transcription des logiciels basés sur de l'audio et mon 15 pouces n'est pas extensible.
Après, je pense que chacun trouvera son logiciel mieux qu'un autre c'est une question de goût et d'adaptation. Internet étant anglais pratiquement à 80%, il n'est pas facile de trouver une communauté d'utilisateurs de NWC mais il y en a quand même pas mal. L'important c'est que chacun puisse réaliser ses partitions de façon - informatique -c'est un plus par rapport au papier crayon gomme.

8. Posté le 13 septembre 2015 à 09h28 par Micnice


Comment à partir d'un fichier e Noteworthy 2 le lire sous la version 1,75?

7. Posté le 27 juin 2015 à 10h51 par AirW


Pourquoi je suis passé de NWC à MuseScore...

Pendant longtemps, j'ai utilisé NWC qui m'a plu pour sa souplesse. J'appréciais le fait de pouvoir écrire librement et de demander ensuite au logiciel de me remettre les choses «au carré» en recalculant les mesure et détecter ainsi des erreurs éventuelles.

À un moment, J'ai eu besoin de renseignements techniques. Je me suis alors aperçu que la communauté francophone autour de ce logiciel était inexistante et que la communauté anglophone était très fermée : je n'ai jamais obtenu de réponse à mes questions. C'était le moment où il fallait racheter une licence pour changer de version. J'ai alors cherché une alternative.

Comme je suis adepte des logiciels libres (NWC était le seul logiciel propriétaire que j'utilisais), j'ai cherché dans cette direction et j'ai trouvé MuseScore qui était le plus abouti. Il m'a demandé un peu de temps d'adaptation parce qu'il obéit à une logique différente et exige une certaine rigueur mais le résultat est à la hauteur et aujourd'hui je ne regrette pas d'avoir changé. En convertissant des fichiers, j'ai pu constater que le code produit par NWC n'était pas toujours sans défauts.

Mon bilan :
Inconvénient de Musescore :
Une approche un peu plus rigide qui nécessite un peu d'apprentissage.
Avantages :
En français.
Une communauté internationale large et en particulier un forum francophone très réactif.
De ce fait une évolution permanente (améliorations, correction des bugs) à l'écoute des utilisateurs.
La version 2 sortie dernièrement rend l'utilisation plus souple.
Un souci de la qualité du document produit (mise en page etc... c'est bien d'abord un éditeur de partitions)
Une ouverture à toutes les musiques (possibilité de noter aussi bien de la musique ancienne que contemporaine et d'utiliser des signes spécifiques à de nombreux instruments)
une restitution sonore intéressante (soundfont de qualité)
des formats d'importation et de sortie multiples et ouverts sur d'autres logiciels (import de midi, abc... mais aussi pdf en expérimentation, sortie en midi, wav, pdf, png...)
Prix modique : 0€ sans pub ni spyware...

C'est là https://musescore.org/fr/

6. Posté le 20 mai 2015 à 15h11 par Edythmo


J'aime bien Noteworthy que j'utilise de puis toujours car simple d'utilisation et complet. Il me va très bien

5. Posté le 08 mai 2015 à 23h44 par dan_caz


bonjour, j'utilise aussi "Harmony Assistant" qui est un peu plus "usine à gaz" mais qui est très performant, après un certain de prise en mains tout de même.

4. Posté le 14 mars 2015 à 11h46 par raselma


J'utilise depuis longtemps " harmony assistant " et,pour moi, c'est le meilleur surtout qu'il accepte le " captage" de certaines musiques avec "midi files " et l'expédition vers " melody player" de partitions avec paroles vers d'autres utilisateurs ( utile pour chorales )

3. Posté le 13 mars 2015 à 23h37 par polo69


C'est un super logiciel que j'utilise pour travailler des chants de chorale depuis plusieurs années, je le recommande à tous les amateurs de musiques ainsi que band a box qui est aussi très bon

2. Posté le 02 mars 2015 à 15h40 par Jean-Baptiste


N'oubliez pas que l'article est signé de Lionel, pour ma part, je n'utilise presque que FINALE depuis quinze ans. J'utilise occasionnellement quelques autres logiciels pour impression ou conversion d'une partition écrite par une autre personne (Encore, Harmony assistant, Capella, Lilypond, Note Worthy, Guitar Pro...) mais je ne les maîtrise pas.

1. Posté le 02 mars 2015 à 13h35 par mayabis


Son prix ok
Sinon je n'ai jamais aimé ce logiciel
Vous m'étonnez beaucoup
Pourtant je sais que vous connaissez finale/encore/ overture/ ...
Par contre pour Harmony assistant...
Mais bon ... 30 € ... tout est dit
Cordialement