Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
les-chansons-de-francois-perusse

Les chansons de François Pérusse

Par Jean-Baptiste le 31 décembre 2015.



J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de cet extraordinaire humoriste québécois musicien. Je reviens à nouveau sur lui pour développer cette fois ses chansons. On peut lui attribuer la paternité d'une bonne centaine de chansons qui se divisent en deux catégories : les reprises (les plus nombreuses) et les chansons originales. La question qui se pose pour moi, l'auteur de cet article est celle-ci : Dois-je vous faire écouter les versions originales, en français du Québec avec de grosses particularités de langage pour les Français ou les versions adaptées pour le public de l'hexagone ? Non, je ne vous pose pas la question. Je prends le risque de vous faire fuir en choisissant la version originale, celle qui m'amuse de loin le plus. Profitons-en pour noter quelques particularité de l'emploi de la langue française au Québec. Vous pourrez entendre qu'au dela de l'humour des mots, l'aspect musical lui-même est de très grande qualité.

Le reel des p'tits désagréments



Dans cette danse, Pérusse s'appuie sur la culture de son pays et ses spécificités, la podorythmie (noire, deux croches, noires battues avec les pieds), les danses typiques originaires d'Irlance (reel et gigue) et les cuillères également. Il est intéressant de trouver des particularités de langage qui n'ont pas disparu de certaines régions françaises : "la place" pour "l'endroit", "rester" pour "demeurer" ou "habiter", "le temps" pour "le moment"... Avertissement : les choix du dessinateur sont souvent discutables et n'apportent pas toujours un plus.

Snack-bar chez Raymond



Pour les particularités de langage, il faut s'accrocher. Avez-vous remarqué que bien souvent les Québecois, dans le langage parlé font sauter les articles : "pour êt' sûr de bien garder mouche en d'dans", ce qui est très pratique dans la chanson. On en met, on n'en met pas. Ça rend le nombre de syllabes très élastique. "Une boule" --> "Un sein", "Un gosse" --> "Un testicule". Il vaut mieux être prévenu avant un éventuel voyage pour éviter les gaffes comme "J'ai perdu mes gosses !"

Gouri Glogenflobish



La seule vidéo, à ma connaissance, où l'on apperçoit l'artiste, bien que grimé derrière une fausse moustache. Vous le soyez ici très à l'aise en train de chanter n'importe quoi pour sonner "pays de l'est". Je le soupçonne d'utiliser largement l'improvisation. Il peut faire la même chose avec la Scandinavie, le Moyen Orient ou le Japon.

Le chien



Vous connaissez la chanson des années 1990 Le chat du groupe Pow-Wow ? Ce n'est pas la chanson préférée de Pérusse et à moins que vous soyez un fan absolu de l'original, vous allez vous tordre de rire en écoutant cette parodie.

La Bolduc du jour



Ici, Pérusse fait revivre La Bolduc, chanteuse du début du XXème connue pour deux choses : ses turluttes (improvisations à la voix) et ses textes desquels se dégage une grande nostalgie de l'ancien temps, qui remonte du coup à la fin du XIXème siècle.

Les journées rallongent



Encore un sujet typiquement local, le printemps, qui ne recoupe pas du tout la même notion que chez nous. On parle d'un 21 mars qui amène un printemps tout à fait théorique pour les Québécois car les températures peuvent descendre en dessous de zéro encore pendant quelques temps. Ce printemps arrive donc comme une libération, plutôt en avril, donc, après 6 ou 7 mois d'hiver. Pour les plus anciens, un hiver qui se prolonge pouvait même avoir des répercussions très importantes sur les réserves alimentaires. Voir aussi la chanson Le mois de mars.

St-Néant



Voilà une chanson qui accompagne parfaitement la précédente. Une autre particularité du Québec et du Canada en général, ce sont ces étendues gigantesques avec une population peu nombreuse, dit autrement, une très faible densité de population. On peut y rouler pendant des heures sans jamais croiser personne et si l'on veut être tranquille, c'est tout à fait possible. Mais, au bout d'un moment, n'est-on pas TROP tranquille ?

La toune de Noël



Pot-pourri de chansons de Noël d'origines anglaises, cette toune est carrément rentrée dans mes playlists de chansons de Noël. Je la connais par coeur comme d'autres chansons. Je vous la conseille, elle se comprend pas mal et en outre, la vidéo ci-dessus comporte les paroles.

Tu fababounes



Sous-entendu "Tu fais la gueule !". Une de mes préférées. Production musicale très soignée. Je ne sais pas si cette chanson est une reprise car si c'en est une, je ne connais pas l'originale. Si quelqu'un a la réponse ?

De rien



Ma deuxième chanson préférée. J'aimerais la chanter au piano mais elle est impossible à adapter. Pérusse est inimitable !

Sur la conscience



Si vous voulez écouter ma chanson préférée, ce dont je ne doute pas, il faudra avancer à 7'47. Celle-ci, je l'ai déjà chantée en public, simplement, sans chercher à imiter l'accent (ce que je ne fais pas très bien), un ton et demi plus bas, tout de même. Pérusse nous dit beaucoup de choses dans cette chanson. Je n'ai aucun doute sur la fait qu'elle soit largement inspirée par la réalité.



Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération