Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
la-mise-en-page-a-partir-d-un-fichier-midi-ou-karaoke

La mise en page d'une partition tirée d'un fichier midi ou karaoké

Par Lionel le 05 février 2016.


Les recueils de partitions

Lorsque des musiciens se réunissent dans un studio pour y enregistrer une chanson, tous connaissent déjà la partition musicale qui leur est propre. Le compositeur et l'arrangeur ont fait déjà en amont tout le travail. La prise de son se fait individuellement de façon à pouvoir refaire éventuellement un passage qui aurait été loupé, ce qui est rare quand même avec les "requins" de studios dont c'est le métier principal.

Une fois que tout cela a été mis sur bandes magnétiques, c'est au copiste de réaliser les partitions qui seront ensuite commercialisées. Le premier type de partition sera ce que l'on nomme "piano + voix" (trois portées).

Pour des raisons de place, le copiste devra essayer de mettre un maximum d'instruments dans un minimum de feuillets pour réduire les coûts de production. Les partitions comme les recueils sont tirés à moins d'exemplaires qu'un livre (ou livre de poche) et de ce fait les prix flambent très vite.

Il arrivera donc très souvent que dans la portée du haut (la ligne de mélodie) des notes avec les queues dans des directions différentes soient présentes s'il y a dans des couplets des syllabes en plus ou en moins. Il peut aussi s'y glisser quelques notes pour un chorus. Dans ce cas les notes supplémentaires seront de toute petite taille.

Pour les mêmes raisons de place, plusieurs instruments peuvent se trouver sur les deux dernières portées. La portée des basses en clé de Fa sera donc partagée au minimum par deux instruments de même clé. La portée du milieu sera consacrée à la rythmique et de la même façon sera partagée par les instruments de même clé (sol) et pourra y accueillir une partie des notes de la mélodie. Mais TOUT ne sera jamais dans une partition commerciale, sauf si c'est un conducteur mais ce n'est pas le même prix. Une partition piano + voix, ce sera 5 euros chez l'éditeur. Un conducteur, pas loin des 500 euros et plus.

Sa propre partition

Il est donc important de bien choisir SA partition en fonction de son instrument. Dernièrement un membre pianiste débutant avait des difficultés avec une partition SATB dite de chorale qu'il voulait jouer au piano. Et forcément il y avait trop de notes pour la mélodie qui était répartie sur toutes les portées.

Il n'est pas interdit à partir d'une partition commerciale de se faire sa propre partition en utilisant un éditeur et de reporter ce qui parait utile pour très souvent "éclaircir" une partition et faciliter sa lecture à vue.

Des membres sont quelquefois étonnés (voire déçus) de ne pas trouver dans une partition commerciale le super solo de guitare ou de saxo qu'ils ont entendu dans le CD ou à la radio.

Les extraits musicaux absents des partitions commerciales sont quelquefois transcris par des passionnés qui ont du temps et la connaissance pour ensuite partager le résultat de leurs travaux dans des forums dédiés aux instruments (Saxo – guitare). Ne cherchez pas le chorus de la flûte traversière de Jean-Pierre Rampal dans la partition commerciale de Dutronc "Paris s'éveille" Il n'y est pas, et pourtant vous achèterez la partition au prix fort.

Les séquences midi

Des passionnés et des professionnels de la séquence Midi ne manqueront pas, eux, de tout mettre dans le fichier musical. Ils essaieront de coller le plus possible à la réalité du contenu du CD. Rien ne leur échappera.

Norme MIDI

Une partition commerciale, achetée directement chez un éditeur, c'est au minimum 5 euros, commandée par une simple lettre avec un timbre (total 6 euros) Et elle arrive chez vous et D É C E P T I O N.

Une séquence Midi professionnelle, c'est également 6 euros (il y en a des moins chères) et là, TOUT y est. Les musiciens professionnels ont passé du temps à chercher les sonorités les plus proches de celles entendues dans la version originale. Tous les chorus, les improvisations, tout, vraiment tout y est. C'est des heures et des heures de boulot à tout transcrire et tout jouer le plus souvent en Live. Avec une vraie batterie (Midi électronique) pour que toute la vélocité des notes soient bien présente. Ce n'est pas un robot ou un ordinateur qui fait la musique. Quoi que cela n'empêcherait pas qu'il y ait tout.

Donc pour le même prix vous avez sous la forme d'un fichier au format Midi tout ce que vous espériez. Mais voilà, maintenant, pour en sortir une partition sur mesure en fonction de vos besoins, cela va être du sport.

Le plus difficile c'est la mise en page. C'est là qu'il faut choisir le bon (ou les bons) éditeur(s).

Une partition à partir d'un midi

NOTATION COMPOSER du site notation.com est un logiciel qui a été réalisé uniquement dans le but de transformer en partition de musique les fichiers Midi karaoké.

Dès le chargement d'une séquence, il analyse automatiquement le nom des accords contenus dans le fichier Midi et place leur nom au-dessus des mesures. Les paroles déjà prédécoupées dans le Mid sont affichées sous la ligne de mélodie. Un assistant vous permettra dès l'ouverture du fichier Midi de choisir le format final que vous voulez obtenir. Piano + voix ou type fakeBook ou vous aurez le choix de sélectionner les canaux/pistes/portées pour créer votre propre format piano parties séparées.

Clavier midi

Vous pouvez même "quantiser" par portée de façon à ramener les notes à une valeur supérieure et ainsi éliminer les nombreuses liaisons et les nombreux silences pour écrémer l'affichage. (Une croche pointée liée à une double croche suivie d'un quart de soupir peut ainsi être remplacée par une noire simplement). Les nombreuses mesures vides peuvent être regroupées pour une seule mesure avec un numéro au-dessus.

Comme tout bon éditeur, vous pourrez couper/coller/copier et vous pourrez même ajouter tous les symboles des aller-retour que l'on trouve dans une partition commerciale : CODA - Rep1 Rep2 SEGNO etc. Le seul reproche que je pourrai faire à ce logiciel est le manque de polices vectorielles. La partition musicale obtenue n'est pas toujours de bonne facture. L'apparence n'est pas pro. Le logiciel fait déjà pas mal de choses automatiquement pour la mise en page et peut réduire le nombre de feuillets à imprimer. Mais en y passant un peu de temps, on n'est pas loin de se rapprocher d'une partition commerciale, mais avec tout ce que l'on souhaite.

L'autre logiciel qui n'est pas mal non plus dans la transformation d'une séquence Midi karaoké en partition simplifiée est BAND IN A BOX. Ce n'est pas sa fonction première, mais il propose de nombreuses polices vectorielles ce qui améliore de beaucoup l'impression finale. Il faut passer un peu de temps pour jouer sur les pourcentages des tailles des polices pour le TITRE, les PAROLES, pour le contenu des portées et ainsi arriver à réduire là aussi le nombre de feuillets sans trop compresser.

Si vous avez les moyens, vous pouvez toujours utiliser FINALE ou SIBELIUS, mais il n'est pas certain que le calcul du nom des accords contenus dans un fichier Midi karaoké soit une fonction de ces produits. Après, la mise en page est toujours une question de temps et de connaissance des logiciels.

Soyez votre propre COPISTE et faites vous-même vos partitions. On n'est jamais si bien servi que par soi-même.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



4. Posté le 18 mars 2016 à 11h10 par jaja2000


Pour ce qui est de refaire sa partition à partir d'un fichier midi ou mieux d'un fichier karaoké, car il y a les paroles, il y a un petit logiciel pas cher et très efficace, c'est Harmony Assistant chez Myriad. Il est aussi très utile en chorale pour les bandes-son si on ne peut pas avoir des musiciens. J'ai réalisé pas mal de partitions à partir de fichiers kar et que je propose dans " les membres qui partagent".

3. Posté le 27 février 2016 à 17h56 par harrygotdue


Il ne faut pas oublier MuseScore2, gratuit ! Il n'analyse pas les harmonies pour en inscrire les symboles au dessus de la portée, mais il permet une mise en page modulable, gère les polices de caractères, permet d'inscrire les paroles, d'extraire une portée, d'écouter la musique, d'exporter la partition au format PDF, etc. Idéal pour des partitions de chorale.
Bref, un petit Sibelius...

2. Posté le 26 février 2016 à 23h13 par amacarez


bonsoir,
rendons à César... le solo de flûte de "Paris s'éveille" n'est pas de Jean-Pierre Rampal, mais de Roger Bourdin!

1. Posté le 05 février 2016 à 11h04 par Pradelwouankou


Merci