Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
harmonisation-arrangement-orchestration-differences

Harmonisation, arrangement, orchestration, quelles différences ?

Par Jean-Baptiste le 03 décembre 2016.


Ces trois termes, arrangement, harmonisation, orchestration et même un quatrième, adaptation, sont souvent utilisés les uns les autres. Même s'il y a des passerelles entre ces différentes notions, ils désignent des travaux musicaux bien différents les uns des autres. Voyons ensemble ce qu'ils ont de différent pour vous aider à utiliser le bon terme dans les bonnes circonstances.

Harmonisation

Celui ci me tient particulièrement à coeur puisque c'est une grosse partie de mon travail. Harmoniser signifie placer l'harmonie, c'est à dire les accords. Mais pas n'importe comment : en suivant les règles de l'harmonie tonale, définies petit à petit depuis la fin de Renaissance jusqu'au XXème siècle. Cette discipline s'enseigne au conservatoire pour l'harmonisation « classique » (ce qui ne signifie pas l'harmonisation de la musique classique attention). Pour l'harmonisation jazz, les règles sont moins codées mais le principe général est le même. En résumé, on harmonise quand, avec une partie donnée, on écrit intégralement les autres parties. Un exemple : Vous avez la partition d'un chant et vous voulez le faire chanter à votre chorale, c'est un travail d'harmonisation qui vous attend.

Arrangement

On utilise surtout ce terme dans la chanson. Comment, à partir d'une mélodie, arriver à une véritable chanson, qui terminera sur un CD ? La plupart des compositions de variété passent entre les mains d'un arrangeur, dès qu'il y a autre chose qu'un groupe de rock. Alain Souchon, par exemple, est connu pour être un piètre instrumentiste. Pour ces albums, il arrive avec un texte bien fini et une mélodie approximative à la guitare. C'est ensuite l'arrangeur qui transforme tout ceci en tube.

Adaptation

Ce terme ci est beaucoup plus flou et on peut très bien placer derrière n'importe quoi. Dès qu'il y a transformation d'une musique, on peut parler d'adaptation. Mais son utilisation la plus courante se situe de la chanson. On dira qu'on adapte une chanson quand on la reprend, sans chercher à imiter l'original. On peut, à cette occasion ré-harmoniser mais c'est assez rare. On peut refaire un arrangement, mais ce n'est pas obligatoire. On peut parfaitement prendre un morceau de Jacques Brel, accompagné par un grand orchestre, et en faire un duo accompagné au piano. En la matière, tout est permis.

Orchestration

Originellement, orchestration signifie littérallement, adapter une composition pour les instruments de l'orchestre. À l'époque classique, au XVIIIème siècle, la musique était pensée pour le quatuor, on répartissait ensuite les différentes voix pour les différents instruments de l'orchestre. Au XXème siècle, Ravel a poussé loin l'art de l'orchestration en reprenant les travaux pour piano de ces prédécesseurs et en les faisant jouer par l'orchestre. On peut maintenant parfaitement utiliser ce terme pour une composition ou une adaptation numérique ou électronique.

J'espère vous avoir aider à y voir plus clair. N'hésitez pas à poser des questions ou à donner des exemples.


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



7. Posté le 31 décembre 2016 à 00h55 par francosta


Oui...mais je crois que les différentes formes dont il s'agit se surposent les unes aux autres....la distinction donc n'est pas toujours si nette qu'in ne le croit...

6. Posté le 27 décembre 2016 à 18h07 par Jean-Baptiste


Une réponse a déjà été apportée à cette remarque.

5. Posté le 21 décembre 2016 à 18h32 par Papygege


Restez Positif ! pourquoi critiquer Alain Souchon pourquoi ne pas citer vos propre succès ?
Joyeux Noël

4. Posté le 20 décembre 2016 à 11h37 par Jean-Baptiste


Admettons, Henri, je comprends ce que vous me dites. Croyez bien que je ne cherche pas à me grandir en écrivant un article.

Mais la vérité est là. Alain Souchon pas plus que Brassens avant lui ne cachent leur piètres qualités d'instrumentiste. Pour vous c'est un gros défaut et ça se transforme en insulte dans votre imaginaire. Pour eux, ça n'en est pas un et ils savent (savaient) en parler simplement.

3. Posté le 19 décembre 2016 à 20h08 par HB04


Merci pour tout votre super boulot ! Un vrai régal !
Mais était-il nécessaire de pointer certaines faiblesses d'artistes reconnus ? Je veux parler d'Alain Souchon, pour qui vous soulignez les qualités de "piètre instrumentiste".
Dommage, car celà ne vous grandit en rien.

Henri BENZ

2. Posté le 07 décembre 2016 à 13h41 par Jean-Baptiste


Le définition de la SACEM sur un terme musical, ça vaut c'que ça vaut. C'est un peu comme l'avis de Monsanto sur une nourriture saine...

1. Posté le 03 décembre 2016 à 13h53 par lionel93


Pour moi, comme pour la SACEM et d'autres sites "adapter" une chanson c'est simplement lui ajouter de nouvelles paroles sans rien changer dans la musique. A de très rares exceptions si un mot peut difficilement se couper dans le même nombre de syllabes que son équivalent dans l'autre langue.. Le plus souvent depuis une version en langue étrangère vers le français.
Du français vers l'anglais pour la plus connue c'est MY WAY de Claude François ..
Le texte de la chanson peut avoir le même sens pour l'histoire que la version originale ou raconter tout à fait autre chose.
La musique n'est jamais altérée ou modifiée. Seul les instruments peuvent différer de l'originale à l'adaptation

Le site https://secondhandsongs.com/ est spécialisé dans les adaptations en donnant tous les titres des différentes adaptations.
Les chansons des films sont celles qui sont les plus adaptées?