Accueil Blog Musique

← Retour à l'accueil du site
Rechercher un article
ces-clips-videos-sans-lien-avec-la-chanson

Ces clips vidéos sans lien avec la chanson

Par Jean-Baptiste le 29 août 2016.


Peut-être avez-vous remarqué cette tendance, qui ne date pas d'hier mais qui semble se généraliser, du clip vidéo qui ne colle pas du tout avec les paroles de la chanson. Alors il reste dans le ton, peut-être dans le sujet, dans l'ambiance même, mais n'évoque pas les paroles de la chanson.

Cela vient sans doute du fait que de New-York à Hollywood, les réalisateurs de clips vidéos peuvent être de véritables stars, bien plus connus et bien plus influents que les paroliers, qui sont parfois d'illustres inconnus qui ne croisent jamais les interprètes ou même sont payés au cachet et non aux droits d'auteurs. Ainsi, des millions peuvent être dépensés pour un seul clip, alors autant en mettre plein la vue des utilisateurs de Youtube, principaux consommateurs de clips...

De l'eau a coulé sous les ponts...

... depuis Sarbacane, qui est peut-être le premier clip vidéo à raconter une histoire courte, sans lien avec la chanson d'amour au message simple. Il est vrai que dans les années 80, les clips sont souvent un peu mièvres, sans grande mise en scène et sans grand budget, surtout pour les ballades. L'arrivée de MTV met en avant les clips de rock où les images sont souvent celles d'un concert mis en scène pour l'occasion.

Savez-vous que le clip original de Sarbacane n'est pas, comble de l'ironie, visionnable sur Youtube (sans doute pour des histoires de droit) mais que l'on trouve à la place des dizaines d'autres, non autorisés bien sûr. Mais j'ai trouvé un lien (de qualité moyenne) sur Dailymotion.



Qui est-ce ?

Dans les années 90, j'avais été marqué par le clip de la chanson de Michael Jackson Who is it.



Dans ce clip très soigné, sur l'adultère, les images montrent un réseau organisé d'escortes de luxe, faisant passer toutes les émotions des personnages. À l'époque, j'avais passé du temps à essayer de comprendre les paroles et j'étais vraiment interloqué par cette illustration non littérale de la chanson. Mais finalement... les images relatent peut-être ce qui est le plus important dans la chanson, le vrai sujet. Ici, ce serait le fait d'être perdu dans ses relations amoureuses.

On peut faire le parallèle avec le clip de la chanson Billie Jean où le sujet serait les dangers de la célébrité, ses inconvénients. Le clip n'expose jamais le personnage de Miss Jean mais le sujet est bien présent en pointillés.



Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui, c'est la foire à l'originalité. Les réalisateurs semblent avoir carte blanche pour nous en mettre plein la vue et bien souvent, ils s'amusent comme des petits fous. Il faut dire que dans le milieu, le compositeur est souvent le dernier dans la chaîne de production d'une chanson et son avis n'importe pas ou peu.

On se retrouve donc avec des clips vidéos qui sont de véritables courts métrages, aux budgets conséquents, qui dépassent même parfois la durée de la chanson, avec une introduction, un intermède, une conclusion. J'en cite quelques uns, avec le nom de son interprète :

Lady Gaga - Alejandro



Beyoncé / Lady Gaga - Telephone



Taylor Swift - Bad Blood



Maroon 5 - One More Night



Avicii - Hey Brother




Et bien d'autres encore...


Réagissez à cet article

Nom ou pseudo :


Adresse Email (facultatif) :


Anti-spam. Combien font Opération



1. Posté le 29 août 2016 à 19h36 par lionel93


Les chansons d'aujourd'hui c'est comme pour le cinéma ...pour que cela plaise ..il faut des ingrédients ...des cascades de bagnoles qui se carambolent en veux-tu en voilà, une dose de cul -(si si faut le dire) quelques beaux paysages et que cela pue un peu le fric, avec beaucoup d'hémoglobine et c'est le blockbuster du siècle.
Pour les clips c'est la même chose, sauf que pour le cul, il faut peut être juste l'évoquer pour ne pas froisser les cornettes et de la belle lingerie. Pour les reste, c'est fonction du budget. Il ne faut pas oublier que là, le plus important c'est la musique. Faut bien la vendre.